Il ne s'agit que de 5 kilomètres, mais ils devraient améliorer la vie des passagers des bus et des taxis qui empruntent quotidiennement l'autoroute A1 pour pénétrer dans Paris. A partir du 29 avril à 6h30, la voie de gauche de l'autoroute située entre la Courneuve et le Stade de France (5 kilomètres), juste avant le tunnel du Landy, leur sera réservée jusqu'à 10h00. Cette voie dédiée ne sera opérationnelle que les jours de semaine à l'exception des jours fériés et des vacances scolaires.

La fermeture de cette voie aux autres usagers sera signalée par des panneaux lumineux installés sur des portiques comme cela avait été le cas en 2009 dans le cadre d'une expérimentation. La direction régionale de l'équipement de l'Ile-de-France estime que cette voie devrait faire gagner 8 minutes de temps de parcours aux taxis et à la quinzaine de lignes régulières de bus qui l'empruntent quotidiennement. Le coût des équipements et aménagements nécessaires à son fonctionnement est de 5 millions d'euros co-financés à parité par l'État et la région Ile-de-France.

Fort des enseignements de l'expérimentation de 2009 qui avait vu un engorgement à l'entrée du périphérique, la voie de droite du boulevard extérieur, au niveau de la Porte de la Chapelle, sera neutralisée. Une neutralisation qui facilitera l'accès au boulevard périphérique vers l'Ouest francilien depuis l'autoroute.

Pas d'autocars sur la voie

L'accès des covoitureurs ne sera pas autorisé dans un premier temps, faute de moyens de contrôles efficaces, et parce que la notion de covoiturage n'est pas complétement arrêtée (3 ou 4 personnes par voiture ?). Le ministère des Transports a lancé un appel d'offres pour installer un système de contrôle efficace comme il en existe déjà dans plusieurs pays. Quant aux autocars, il n'est toujours pas question qu'ils empruntent cette voie malgré les demandes réitérées de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV).

Ce tronçon de 5 kilomètres de voies réservées est la première concrétisation du vaste plan de 11 portions d’autoroutes et de voies rapides franciliennes dédiées aux autobus et aux taxis en Ile-de-France, dévoilé en juin 2014 par le ministère des transports.

Robert Viennet