L’inauguration a eu lieu le 12 mai 2015 en présence du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, de son homologue algérien et des ministres algériens de l’Industrie et des Mines, et des Transports. L’usine Cital d’assemblage et de maintenance de tramways Citadis d’Alstom a vocation à répondre à la demande du marché algérien et notamment des villes de Constantine, Oran, Ouargla, Mostaganem, Sidi Bel Abbes, Setif, Batna et Annaba.

Au total, cela représente un carnet de commandes de 210 tramways pour Cital, joint-venture entre Alstom (49%), EMA (10%) et Ferrovial (41%). La capacité d’assemblage de l’usine d’Annaba de 46 000 m2 est aujourd’hui de 5 tramways par mois. Pour répondre à la demande, Cital prévoit de recruter pour renforcer son équipe de 90 salariés sur site sur un total de près de 200. Le reste de l'effectif assure la maintenance sur place des Citadis déjà en service à Constantine, Alger et Oran.

Les autorités algériennes ont l’ambition de faire d’Annaba, un centre d’excellence de l’industrie ferroviaire. Ainsi, en marge de l’inauguration, Cital a annoncé l’extension du protocole d'accord signé en décembre 2014 à l'ingénierie, la fabrication et la maintenance des trains intercités pour le réseau algérien ainsi que l'entrée de la Société nationale des transports ferroviaires algériens (SNTF) comme nouvel actionnaire de la joint-venture.

Les entreprises françaises de transport sont déjà bien représentées en Algérie. Ainsi, RATP Dev exploite l’unique ligne de tramway et l’unique ligne de métro d'Alger inaugurées en 2011. Elle est également chargée de l’exploitation et de la maintenance des tramways d’Oran et de Constantine mis en service en 2013. Fin 2014, le constructeur italo-français Poma a créé une filiale commune avec l’État algérien pour développer le transport par câble...

Florence Guernalec