64 millions de trajets effectués depuis la mise en service du Vélo'v voici dix ans, soit 138 millions de kilomètres parcourus, plus de 60 000 abonnés longue durée et 800 000 abonnés temporaires, une moyenne de 22 275 locations par jour... La métropole de Lyon a fêté le 30 mai 2015, les dix ans du Vélo'v, le vélo en libre-service (VLS) opéré par JCDecaux.

"Quand nous avons lancé l'expérimentation, pour la première fois au monde, peu de gens croyaient à sa réussite. Dix ans plus tard, Vélo'v est devenu un élément majeur de la mobilité.." a déclaré Gérard Collomb, président de la métropole de Lyon. Aujourd'hui, un vélo est loué toutes les deux secondes. Les locations de VLS ont encore augmenté de 17% en 2014. Un succès obtenu notamment grâce à une densification du nombre de stations (348) réparties principalement à Lyon et Villeurbanne. JCDecaux met un parc de 4000 vélos à disposition.

Un plan d'accompagnement

La métropole de Lyon accompagne le développement de la pratique du vélo avec son (2009-2020). L'agglomération compte aujourd'hui 614 kilomètres d'aménagements cyclables (contre 320 kilomètres à fin 2008) et 10 00 arceaux de stationnement vélo (contre 4000 à fin 2008). La presqu'île de Lyon se targue d'être la plus grande zone 30 de France.

Résultat, le trafic vélo a été multiplié par trois depuis 2005 et continue sa progression : +21% en 2014 par rapport à 2013 (30% réalisé en Vélo'v). Cependant, la part du vélo dans les déplacements reste faible : 5% comparés aux 15% dans le centre de Strasbourg et 8% dans l'agglomération alsacienne. Mais la métropole de Lyon estime qu'elle dispose d'une marge de progression importante, car 58% des déplacements en voiture sont inférieurs à trois kilomètres.

Un nouveau contrat à l'horizon

Les vélos sont financés par les panneaux publicitaires urbains JCDecaux. Leur nombre est passé en dix ans de 800 abribus publicitaires à 1500. Vélo'v ne coûte donc rien à la collectivité... mais ce modèle la prive du coup d'une grande partie de la redevance publicitaire - 50 millions d'euros sur le contrat 2005-2017 sur un total de 68 millions, selon Gilles Vesco, conseiller délégué aux nouvelles mobilités urbaines de la métropole de Lyon.
De son côté, le groupe fait valoir que les frais d'exploitation ont été sous-évalués : 2000 euros par vélo et par an, soit deux fois plus que prévu initialement. Et de 700 à 800 vélos sont remplacés chaque année sur un parc de 4000. L'opérateur a été surpris par le niveau des vols et du vandalismes. Néanmoins, JCDecaux ne donne aucun détail sur la rentabilité du service.

Le nouveau contrat, qui doit entrer en vigueur fin novembre 2017, va être l'occasion de remettre à plat les exigences de la métropole qui aimerait étendre le service aux villes de la première couronne avec 1000 vélos et 100 stations supplémentaires, et envisage de mettre à disposition des vélos à assistance électrique (VAE) pour séduire les seniors. Cela tombe bien puisque JDCDecaux a présenté lors des dix ans du Vélo'v, son VAE avec batterie portative, mais aussi un vélo à dérailleur automatique et le Vélo'v pour enfants. La métropole travaille d'ores et déjà sur l'appel d'offres.

Florence Guernalec (avec AFP)