La mise en route commerciale pour une ligne de 12 kilomètres prend 30 mois, l'économie réalisée atteint 20% sur le prix final, le concept intègre l'architecture ouverte ITxPT (information technology for public transportation).... Ce sont les quelques atouts avancés par Alstom pour Attractis, sa solution de tramway intégrée - matériel roulant Citadis, voies, alimentation électrique, signalisation, billetterie, système de communication et d'information, maintenance... Le président d'Alstom Transport, Henri Poupart-Lafarge, a présenté ce système non propriétaire le 8 juin 2015 lors d'une conférence de presse au salon UITP de Milan.

Comment le constructeur parvient-il à ce résultat ? En remettant en cause les différents composants des tramways afin d'optimiser les dépenses d'acquisition et le coût total de possession. Attractis est destiné aux marchés émergents, en particulier les villes en pleine croissance qui n'ont pas encore de système de tramway. Un contrepied aux solutions développées dans l'hexagone. "En France, le tramway a une image de cherté parce qu'il est accompagné de projets urbains de façade à façade. Ce coût n'est en fait pas lié au tram lui-même", a souligné Henri Poupart-Lafarge qui assure que les élus du Gart sont intéressés par sa solution...

Attractis est en fait l'équivalent du modèle de système intégré de métro, Axonis lancé voici deux ans. Le client se trouve avec un seul interlocuteur qui prend en main toutes les étapes, depuis la conception à la validation totale et sa mise en service.

Florence Guernalec