Keolis avait déjà déployé Keoscopie, une série d’études sur les modes de vie et les schémas de mobilité des citoyens dans toutes leurs diversités. Il y a désormais Keoscopie Digital, un observatoire des mobilités digitales lancé avec Netexplo, un observatoire international de l’innovation digitale qui étudie l’impact du digital sur la société et les entreprises. L’objectif ? Proposer aux voyageurs un véritable parcours digital, simple et personnalisé.

Cette collaboration va permettre à Keolis de renforcer son savoir-faire digital afin d’aider les autorités organisatrices à mieux répondre aux défis des smart cities. Ces études permettront de nourrir la R&D et de développer de nouvelles solutions digitales adaptées aux attentes des voyageurs. "Cette nouvelle démarche d’étude et d’analyse prospective s’intègre parfaitement dans notre stratégie digitale. Elle va nous permettre d’aller encore plus loin dans la compréhension et la connaissance de tous nos clients et d’anticiper leurs besoins et leurs usages actuels et futurs. Nous pourrons ainsi proposer une nouvelle expérience de mobilité centrée plus que jamais sur le client voyageur et concevoir les applications et les services digitaux de demain, s'est félicité Jean-Pierre Farandou, président du groupe Keolis dans un communiquéEt comme toujours, nous nous adapterons à tous les profils clients, quelle que soit leur agilité numérique, et à toutes les villes, quelle que soit leur taille."

Keoscopie digital se déclinera en deux volets :

- L’Explo’lab : veille et exploration des innovations numériques encore expérimentales à travers le monde. Ce laboratoire a pour objectif de sélectionner, d’ici octobre 2015, les innovations et les nouvelles technologies les plus pertinentes pour les traduire en services de mobilité et en nouveaux usages de déplacement.

- Le Socio’lab : laboratoire des styles de mobilité et des besoins d’assistance numérique. Il s’agit du volet « études et enquêtes » des besoins des voyageurs, dont les résultats seront rendus publics début 2016.

Mi-avril 2015, Keolis avait annoncé la création d'une nouvelle filiale regroupant un pôle solutions et services digitaux. Le groupe compte y investir 30 millions d’euros sur trois ans pour proposer à la fois des applications de mobilité connectée utilisées par les voyageurs, et des solutions métier comme un outil de gestion de la relation client (CRM) et un système de billettique mutualisée pour les réseaux de transport urbain.

Florence Guernalec