Comme l'annonçait MobiliCités en mars dernier, Bernard Soulage devient président du GIE Objectif transport public. Le vice-président de la région Rhône-Alpes et administrateur du Groupement des autorités responsables de transport (Gart) succède ainsi à Jean-Pierre Farandou qui a été élu président de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP) le 18 juin 2015.

Bernard Soulage, 66 ans, a été élu à l'unanimité par le conseil d'administration du GIE. Il sera entouré de trois vice-présidents :
- 1er vice-président - Marc Delayer, directeur général des Transports publics du choletais, Agir (UTP) ;
- 2e vice-président - Jean-Luc Rigaut, président de la Communauté d'agglomération d'Annecy, maire d'Annecy (Gart) ;
- 3e vice-président - Jérôme Grand, directeur de cabinet chez SNCF Réseau (UTP).

Bernard Soulage a déjà été président du GIE Objectif transport public de 2011 à 2013. Cette fois, il ne devrait pas faire rester les deux ans, car il ne devrait plus avoir de mandat électif à l'issue des élections régionales de décembre 2015. Il pourrait alors être remplacé par Jean-Luc Rigaut, actuel 2e vice-président.

Entre-temps, le GIE compte sur l'expertise de Bernard Soulage sur les questions de développement durable pour porter haut et fort la voix du transport public au moment de la conférence environnementale qui a lieu en fin d'année à Paris. Le président du GIE a d'ores et déjà indiqué qu'il comptait valoriser le transport public comme "solution essentielle à la lutte contre le dérèglement climatique".

Le GIE Objectif transport public a été créé, en 2005, par l'UTP et le Gart pour promouvoir le transport collectif et sensibiliser les professionnels du secteur et le grand public aux enjeux de la mobilité durable. Le GIE organise le 19 septembre 2015, la Journée du transport public dans toute la France, et les Rencontres nationales du transport public du 30 septembre au 2 octobre à Lyon.

Pour Bernard Soulage, "Ces deux événements seront l’occasion de souligner les actions concrètes et quotidiennes des collectivités et des entreprises de transport en faveur de la lutte contre le changement climatique. Nous mettrons en lumière l’efficacité des politiques de transport à tous les échelons territoriaux, les efforts en matière d’innovation et les engagements pris par les acteurs du secteur – élus, opérateurs, industriels - mais aussi leur efficacité à travers les résultats obtenus."

Florence Guernalec