Après les lignes Victoria, Jubilee et Northern, c'est au tour de quatre nouvelles lignes du métro londonien d'être modernisées. Thales a remporté auprès de Transport for London (TfL) un contrat d'un montant d'un milliard d'euros qui porte sur le système de signalisation et de contrôle des trains des lignes Circle, District, Metropolitan et Hammersmith & City - 1,3 million de passagers par jour au total. Le PDG de Thales, Patrick Caine, indique dans un communiqué qu'"une fois ces travaux achevés, 60% du métro londonien aura été modernisé à l'aide des technologies de signalisation de Thales".

Les travaux qui commenceront en 2015 pour s'achever en 2022, doivent permettre d'améliorer la fréquence des trains à raison d'une rame toutes les deux minutes environ, soit  jusqu'à 32 rames par heure. Cette modernisation devrait ainsi améliorer la capacité d'un tiers et améliorer la fiabilité du service.

Un coût au kilomètre moitié moins élevé

Le groupe français précise que "la refonte de la signalisation affiche un coût au kilomètre comparable à celui de la modernisation réussie de la ligne Northern. Ce coût est moitié moins élevé que celui de la rénovation des lignes Jubilee et Victoria, réalisée dans le cadre des accords de partenariat public-privé auxquels le maire de Londres sa préféré mettre un terme il y a cinq ans". Thales indique également que ce contrat va permettre de préserver ou créer jusqu'à 1100 emplois et 60 contrats d'apprentissage en Grande-Bretagne.

Enfin, un système de contrôle ferroviaire augmentera les capacités de la ligne Circle en 2021 et assurera ensuite une meilleure desserte aux heures de pointe. Les travaux s’achèveront en 2023 avec l’amélioration des fréquences de circulation sur la ligne Metropolitan, aux heures de pointe comme aux heures creuses.

Florence Guernalec