Un joli conte de Noël. Après plus d'un an de bataille acharnée entre les deux projets de transport concurrrents pour le Grand Paris, et alors que les débats publics ne sont pas encore achevés, les deux protagonistes, l'Etat et la région, sont enfin tombés d'accord pour fusionner les deux.

Le ministre de la Ville en charge du Grand Paris, Maurice Leroy et Jean-Paul Huchon, président PS du conseil régional, ont en effet annoncé le 23 décembre qu'ils présenteraient début janvier 2011 un projet commun et détaillé de transport autour de la région capitale. Ainsi que le plan de financement précis.

Dans son rapport sur le financement du transport du Grand Paris, le député UMP Gilles Carrez défendait la nécessité de réaliser les 35 milliards d'investissements projetés (plan de mobilisation régional et double boucle) en deux phases. Il faudra attendre janvier pour connaître les arbirages du gouvernement.


Savant mélange

Le nouveau projet commun reprendrait une partie du tracé d'Arc Express, la rocade ferroviaire défendue par la région, sans totalement balayer le concept de double boucle de métro automatique portée par l'Etat et validée fin mai 2010 par le parlement dans la loi sur le Grand Paris (lire).

Bref, un savant mélange qui envisage une double boucle ferroviaire autour de Paris pour desservir les aéroports de Roissy-CGD et d'Orly ainsi que le plateau de Saclay à l'ouest; mais aussi une ligne de rocade pour désenclaver certains quartiers mal desservies de l'est parisien.


Nathalie Arensonas