Cette démission surprise a été annoncée par un communiqué interne de la SNCF qui avance des "raisons personnelles et familiales". Elle intervient alors que la fille du directeur général de la SNCF, Marie Le Vern est devenue députée de Seine-Maritime dans des conditions qui font polémique : elle a hérité du mandat de sa belle-mère, Sandrine Hurel Le Vern, sans passer par la case élection.

Les fonctions d'Alain Le Vern seront assurées dès le 1er septembre à titre temporaire, par Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyageurs, avec le concours de Jean-Aimé Mougenot (TER) et Jean Ghédira (Intercités), précise le communiqué.

Alain Le Vern occupait son poste depuis décembre 2013, après avoir abandonné ses mandats de sénateur et de président du conseil régional de Haute-Normandie.

Robert Viennet