Ce service baptisé BlueIndy commence doucement avec 50 véhicules et 125 places de parking équipées de borne de recharge, mais, à un terme non précisé par Bolloré, c'est 500 voitures et 1000 places de stationnement et 200 stations qui seront déployées sur toute la ville.

Les Bluecar sont identiques à celles déjà présentes à Paris, Bordeaux et à Lyon. Elles sont équipées des batteries Lithium Polymère (LMP) développées par Bolloré et dotées d'une autonomie de 250 kilomètres.

L'abonnement annuel coûtera 120 dollars et l'utilisation de la voiture, 4 dollars pour les 20 premières minutes d'utilisation, puis 20 cents pour chaque minute supplémentaire, soit à peu près les mêmes tarifs qu'à Paris (120 euros d'abonnement annuel, 3,67 pour les 20 premières minutes puis 20 cents par km). Les clients pourront s'inscrire à partir du site internet ou aux bornes installées dans les stations. Il leur sera également possible d'utiliser l'application pour smartphone lancée à cette occasion.

"En se basant sur nos expériences à Paris, Bordeaux et Lyon, on s'attend à une utilisation moyenne de 20 minutes", a expliqué Cédric Bolloré, directeur du développement lors du lancement de BlueIndy qui s'est fait en présence du maire d'Indianapolis Greg Ballard.

BlueIndy prévoit la création de 100 emplois d'ici la fin de l'année 2016, pour la mise en place d'infrastructures électriques et de télécommunication dans des dizaines de quartiers et centres commerciaux. Une centaine de personnes supplémentaires seront employées par BlueIndy en tant qu'ambassadeurs et techniciens.

Robert Viennet