Brest-Bordeaux en 8h30 et quatre fois moins cher que le train, c'est ce qu'annonce Starshipper avec le réseau de bus Océlorn implanté dans le Finistère et les Côtes d'Armor. Les trajets en train via Paris prennent entre 8 et 9h00. "Il y a une vraie déficience de la SNCF sur ce trajet (...) Avec notre ligne de bus, on sera autour de 8h30 de roulage pour un tarif environ 4 fois moins cher et pour un trajet direct", explique Alain Roué, PDG d’Océlorn dans un communiqué.

Des circuits pendulaires

En réalité, le trajet est divisé en deux : les bus de la ligne Brest-Nantes effectuent un roulage (aller-retour), la suite est assurée par une autre boucle entre Nantes et Bordeaux (allers-retours). "Des circuits pendulaires qui permettent toutes les combinaisons de trajets et qui garantissent des bus toujours à l’heure", assure Starshipper.

Autre choix opéré, le chargement des voyageurs en dehors des centres-villes de Brest et Nantes afin de garantir des horaires fiables et de gagner du temps. Les "hub" sont situés à proximité des transports en commun ou d'une aire de covoiturage.

Des dessertes intermédiaires

En outre, les lignes prévoient des arrêts intermédiaires. Ainsi, la liaison Brest-Nantes s'arrêtera à Quimper, Lorient, et Vannes ; celle de Brest-Rennes và Morlaix et Saint-Brieuc, Nantes-Bordeaux à La Rochelle.

Starshipper annonce le même degré de confort que se concurrents à savoir des véhicules dernier cri norme Euro 6 équipés du WiFi gratuit, de prises électriques, de sièges inclinables et liseuses individuelles, de toilettes, de vidéo, de journaux et boissons fraîches.

Pour le lancement de ces nouvelles lignes, Starshipper annonce des tarifs découverte à 10 euros quelle que soit la destination. A terme, il faudra compter 16 euros pour un Brest-Rennes, 25 euros pour un Brest-Nantes et 45 euros pour un Brest-Bordeaux.

Florence Guernalec