La convention signée entre la RATP et la Société des transports de Tunis (Transtu) s’étale sur cinq ans renouvelables. Elle permettra l'échange de bonnes pratiques sur l’exploitation, la maintenance, la sécurité, la sûreté, l’information voyageurs, la billettique, ou encore la formation du personnel. Elle se traduira également par la réalisation d’études conjointes ou encore l’organisation de rencontres (séminaires, réunions d’experts, visites techniques).

"Cette convention de coopération vient pérenniser une relation de longue date entre nos deux entreprises, des échanges entre la RATP et la Transtu ayant pris forme dès les années 1990", déclare Elisabeth Borne, PDG de la RATP dans un communiqué. Le premier protocole de coopération a été signé entre les deux sociétés en 2001. Plusieurs actions de formation et d’échange d’expérience ont été réalisées dans ce cadre.

Dès aujourd'hui, la RATP va livrer  quelque 300 autobus à la Tunisie, dont 123 pour le réseau de la Transtu, principal opérateur de transport urbain dans le district du Grand Tunis. Ces autobus réformés, équipés de filtre à particules et proches de la norme Euro 3, sont tous écologiques et ont vocation à améliorer le taux de disponibilité du parc bus en exploitation. Cette situation est transitoire dans l’attente de l’arrivée d’autobus neufs. 

Leur livraison est prévue dans les prochains jours. Cette vente se déroule dans le cadre du programme de la réforme d'autobus défini annuellement avec le Stif, l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France.

Florence Guernalec