Au cours d'un grand show au Carrousel du Louvre, ce n'est pas Guillaume Pepy, patron de la SNCF, mais son directeur délégué Ecomobilité, Bernard Emsellem, qui a mené tambour battant le "Rendez-vous clients", le 6 janvier 2011. Et présenté, deux heures durant, les actions de la compagnie ferroviaire en matière de développement durable.

Avec des initiatives pour favoriser le covoiturage ou l'utilisation du vélo pour aller prendre le train, la livraison de paniers fraicheur en gare, la SNCF veut accompagner ses clients de "porte à porte" dans leurs voyages et plus seulement de "gare à gare" dans une optique de "mobilité durable", a t-il asséné.

La SNCF s'est notamment associée avec Green Cove, développeur du site pour afficher en gare les offres de covoiturage et permettre aux passagers, avec leur téléphone portable, de connaître les offres de voiture autopartagées disponibles aux prochains arrêts. Ce service existe en Franche-Comté, Lorraine et Languedoc Roussillon.


Monter avec son vélo dans les TER

La compagnie ferroviaire va par ailleurs étendre à de nouvelles régions le dispositif de carte interactive recensant les informations pour les cyclistes. Cette carte en ligne permet aux passagers de connaître les trains accessibles aux vélos, les aménagements en gare, les loueurs à proximité et les itinéraires cyclables proches des gares. Elle fournit déjà des informations en Bretagne, en Bourgogne et Nord-Pas-de-Calais et devrait donc être étendue à de nouvelles régions.
"Aujourd'hui, la part des usagers de TER venant à la gare en vélo est de 2%, contre 1% au début des années 2000, mais ce chiffre pourrait atteindre "8% dans 10 ans", selon Bernard Emsellem.

Toujours dans une optique de développement durable, la SNCF veut aussi généraliser une éco-conception de ses gares avec "des bâtiments totalement intégrés dans le paysage, construits avec des matériaux locaux, l'utilisation de ressources naturelles pour le chauffage et les énergies (...)".

Des outils pour les personnes malvoyantes (traduction sonore des tableaux d'affichage par téléphone) ou malentendantes (traduction en langue des signes des annonces sonores) vont également être généralisés.
La SNCF travaille par ailleurs à la réduction du bruit de ses trains avec des recherches portant sur les machines, les voies et les ponts.


CO2 G0

Enfin, la SNCF prévoit de lancer fin 2011, un "éco-calculateur" de poche, le CO2 GO, qui par géolocalisation sur les smartphones, permettrait à tout un chacun de mesurer en temps réel ses émissions de gaz à effet de serre sur un trajet donné, quel que soit le mode de transport : à vélo, en voiture, en train, en métro, en bus, en avion etc.
Pour mener cette expérience, la SNCF cherche des "béta-testeurs" : vous pouvez le devenir en composant 31000 par SMS, code CO2 + espace + votre numéro de téléphone portable.

Nathalie Arensonas