A Lyon, les déplacements réalisés en voiture ont reculé de 5% en dix ans. Selon la dernière enquête ménage, réalisée entre octobre 2014 et avril 2015 par le Sytral, l'autorité organisatrice des transports en commun, la part modale de la voiture est passée en dessous de 45%.

"C'est énorme", s'est félicitée Anne Guillemot, présidente du Sytral lors d'une conférence de presse organisée le 30 septembre 2015, dans le cadre des 25e Rencontres nationales du transport public. "Ce résultat très encourageant est le fruit de la politique menée depuis des années par le Sytral qui a su faire les bons choix". 

Autre bonne nouvelle : la part des transports publics a augmenté pendant la même période de 4 points, passant de 14% en 2005 à 18% cette année, soit l'équivalent de 440 millions de voyages. 

Depuis 2009, la fréquentation des Transports en commun lyonnais (TCL) a progressé dans tous les modes en exploitation : +79 % dans le tramway, +18,6% dans le métro et +21% dans les bus. Globalement sur cette période, la fréquentation a progressé de 28%. 

Une situation qui entraîne quelques problèmes de saturation. C'est pourquoi le Sytral a prévu d'investir 400 millions d'euros afin d'accroître la capacité de transport.Ce sera le cas pour les lignes A et D du métro (+12% et 30%), les lignes de tramway T1, T3 (+15%) T4 (+30%). 

Christine Cabiron