Alors que le Stif a voté les nouveaux contrats avec la RATP et la SNCF le 7 octobre 2015 sur des engagements d'amélioration de qualité des transports, le lendemain, un incendie se déclarait dans un local technique sur le quai de la station Nanterre-Préfecture, interrompant le trafic entre Rueil-Malmaison et La Défense sur le RER A, la ligne la plus fréquentée d'Europe.
 
Pire, ce lundi 12 octobre, la circulation était toujours interrompue sur ce tronçon. Et si le trafic avait repris normalement lundi à l'ouverture sur les branches de Cergy et Poissy, depuis 7H30, la ligne Poissy-La Défense n'est plus desservie et seul un train sur deux circule en direction de Cergy, a indiqué un porte-parole de la région des transports parisiens à l'AFP.

Des soucis de signalisation
 
"En conséquence de l'incendie de vendredi, nous avons des problèmes de signalisation à Nanterre-Préfecture qui limitent le nombre de trains pouvant circuler sur les branches de Cergy et Poissy, donc en accord avec la SNCF, qui gère ces deux branches, nous envoyons uniquement des trains sur la branche de Cergy, à raison d'un train sur deux", a-t-il précisé. "La branche de Poissy n'est plus desservie, mais les voyageurs peuvent emprunter la ligne L pour aller à Paris", a-t-il ajouté.
 
Le trafic a en revanche repris normalement lundi matin entre Rueil-Malmaison et Nanterre-Université. Dix bus de substitution sont ensuite en place entre Nanterre-Université et La Défense et les voyageurs peuvent également emprunter la ligne L de Nanterre-Université à Paris-Saint-Lazarre, a-t-on indiqué de même source.

Les équipes "se sont relayées nuit et jour depuis vendredi après-midi" pour effectuer les travaux de réparation en raccordant les câbles de signalisation un à un. Les tests qui se sont poursuivis dans la nuit de dimanche à lundi ont permis de constater que "des câbles de signalisation supplémentaires doivent être remplacés", a ajouté le porte-parole de l'opérateur de transport parisien, qui vise une reprise du trafic entre Nanterre-Université et La Défense mardi matin.
 
La cause de l'incendie n'est pas encore connue avec précision.
 
Florence Guernalec (avec AFP)