Ils appartiennent au secteur du bâtiment, des travaux publics, de l'énergie et de la technologie mais aussi du transport et des infrastructures de mobilité.  Cisco, la Caisse des Dépôts, Bouygues Immobilier, Engie, Transdev, Colas et la ville d’Issy-les-Moulineaux via Issy Média ont annoncé leur union au sein du consortium So Mobility le 7 octobre 2015. Une démarche d'open innovation destinée à traiter "de manière organisée, concertée et simultanée les véritables besoins des usagers de la ville".
 
L'ambition ? "Fluidifier les déplacements en ville, réduire les embouteillages et par conséquent la pollution atmosphérique", a expliqué Thierry Lefèvre, maire adjoint d'Issy-les-Moulineaux lors de la conférence de presse. Il s'agira "d'apporter des solutions concrètes et durables pour les déplacements en ville qui pourront être déployées ensuite à l'échelle régionale puis nationale", précise le communiqué.

Développer des solutions alternatives
 
So Mobility se donne ainsi "pour vocation d'impulser une nouvelle dynamique au sein de l'ensemble de l'écosystème de la ville intelligente" à travers des partenariats avec des pôles de compétitivité, des start-up ou encore des acteurs aussi importants qu'Ericsson, GE Lighting ou Vinci Park.

Les membres du consortium vont, en particulier, concentrer leurs efforts pour :
- agir sur le trafic routier ;
- faciliter le stationnement ;
- anticiper les nouveaux modes de déplacement.
 
Les solutions envisagées pourront concerner le développement d’offres multimodales en temps réel, le covoiturage, les changements d’horaires de travail, l’optimisation du stationnement (géolocalisation des places de parking), les actions sur le trafic (pilotage des feux de signalisation en fonction du trafic) et l’anticipation des nouveaux modes de déplacement.

Des expérimentations grandeur nature
 
Les membres de So Mobility se proposent d’agir sur les comportements, de suggérer des pistes réglementaires, mais aussi identifier les offres technologiques. Des expérimentations, grandeur nature, valideront ces recommandations.
 
La ville d’Issy-Les-Moulineaux (92), où sont basés plusieurs fondateurs du consortium, fait déjà figure de terrain idéal pour tester de nouveaux cas d’usages qui profiteront de la promotion et l’adoption de technologies telles que le réseau LoRA (Long Range) dédié à l’Internet des objets sur le territoire de la ville.
 
 Florence Guernalec