"Il y a des progrès technologiques considérables, maintenant il y a des portiques mobiles qui ne détectent que (…) les explosifs ou les armes. Il n'est pas question d'embêter les voyageurs avec les produits, les tubes de dentifrice, les limes à ongles etc", a assuré la ministre de l'Environnement et des Transports, dimanche 29 novembre lors du "Grand rendez-vous" Europe 1/Le Monde/iTELE.

Pour Ségolène Royal, "Ça se fera comme l'Eurostar, l'Eurostar c'est 15 minutes avant [le départ]". Un peu optimiste. Dans ses conditions de transport Eurostar explique : "Il convient de prévoir au moins 30 minutes, ou tout autre délai minimal que nous pouvons indiquer de temps à autre s’il y a lieu, afin de vous enregistrer pour votre embarquement sur un train Eurostar." Faute d'être à la gare dans ce délai  "il est possible que vous ne soyez pas autorisé à monter à bord du train", précise le transporteur.

La prise en charge de ces portiques relève de la SNCF a précisé Ségolène Royal : "Ça fait partie du budget normal d'une grande entreprise publique qui doit assurer la sécurité."

La ministre de l'Environnement a également indiqué que seront déployées des brigades canines pour compléter l'action des portiques : "Nous allons lancer un plan de déploiement et de formation de nouvelles brigades canines dans les transports publics" a-t-elle précisé.

Robert Viennet