"L'acte fondateur" du projet Vélib' Métropole sera voté la semaine prochaine en Conseil de Paris avec la création, qui doit être approuvée par le préfet de région, d'un syndicat mixte d'études, a indiqué à l'AFP Christophe Najdovski, adjoint EELV en charge des Transports de la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Le contrat Vélib' en cours avec le géant de l'affichage publicitaire JCDecaux se termine en février 2017, ce qui doit donner lieu à appel d'offres pour le renouvellement du service.

La mairie voudrait à cette occasion offrir un nouveau système "performant et innovant", sur un périmètre étendu à la métropole, qui pourrait prévoir la mise à disposition de vélos électriques ou un système de location longue durée, à l'année.

La petite couronne concernée

La ville, qui va en même temps voter son adhésion à ce syndicat mixte d'études, va donner 1,1 million d'euros pour le financer. Ce syndicat, auquel pourront adhérer les communes et collectivités intéressées, définira les contours de ce Vélib' Métropole, son modèle économique, son prix pour l'usager, etc.

L'idée s'appuie sur une étude réalisée en juin 2015 par l'APUR (Atelier parisien d'urbanisme), qui a dressé une carte autour de Paris comprenant 56 communes de la petite couronne où le système serait pertinent. Le Velib' a déjà franchi le périphérique, mais dans une limite de 1,5 kilomètre.

Une indemnité kilométrique pour les agents

Parallèlement, le conseil de Paris devrait approuver la mise en place d'une indemnité kilométrique vélo pour les 50 000 agents de la capitale. Ainsi, les élus écologistes vont demander d'inscrire une dépense  d'un million d'euros au budget 2016 de la ville.
 
Le prochain conseil de Paris devrait également acter le lancement des études préalables à l’extension du tramway T3 jusqu’à la porte Dauphine et le choix du tronçon des berges de la rive droite de la Seine qui sera piétonnisé en 2016.
 
Florence Guernalec (avec AFP)