C'était une de ses promesses de campagne lors des dernières municipales. Jean-Luc Moudenc a présenté le tracé du projet phare de son mandat, la troisième ligne du métro de Toulouse. La bien nommé "Toulouse Aerospace Express" reliera sur 21 kilomètres (au lieu de 17 prévus à l'origine) et d'Ouest en Est les deux terminus Airbus, situés à Colomiers et Mautaudran. Le tracé en forme d'arc passera via le centre-ville par la zone industrielle aéronautique, l'aéroport, l'institut de recherches technologiques (IRT) prévu pour 2017 et l'oncopole. 

Cette ligne dont le coût est estimé à 1,72 milliard d'euros concernera 48% des emplois de l'agglomération et de nombreux habitants soit, au total, 220 000 personnes situées dans un rayon de 600 mètres autour des futures stations. Elle sera en correspondance avec les deux lignes actuelles et avec le tramway Envol et, quand celui-ci sera construit, avec le téléphérique urbain sud à Montaudran. 

Les travaux devraient débuter en 2019 pour s'achever en 2024. "le but est qu'elle soit prête à l'arrivée du TGV à Toulouse", a expliqué Jean-Luc Moudenc en présentant le projet. L'objectif de cette ligne dont les 2/3 seront en souterrain est de transporter 200 000 voyageurs par jour.

Robert Viennet