"Plus qu'un symbole, le ferry-boat est un marqueur fort de la culture provençale. La RTM saura en assurer une exploitation optimisée pour répondre aux attentes de nos compatriotes et des milliers de visiteurs annuels", indique dans un communiqué Maxime Tommasini, président du conseil d'administration de la RTM.

Depuis le 31 décembre 2015, ce service qui relevait de la compétence de la ville de Marseille a été transféré à Marseille Provence Métropole (MPM). De fait, la RTM en a "hérité et l'a intégré dans son offre globale de transport public.

135 ans d'existence

La première traversée du "César" entre le Quai d'honneur de la mairie et celui de Rive-Neuve a eu lieu le 3 juin 1880. En 2010, un deuxième navire électro-solaire a été mis en service.

Pour l'instant, ce service est accessible gratuitement compte tenu des travaux en cours sur le vieux port. En mai 2016, un tarif unique à 0,50€ sera mis en place, mais la traversée restera "gratuite" pour les abonnés du réseau urbain.

3 navettes maritimes

Pour la RTM, l'exploitation de ce service maritime n'est pas une première. Depuis 2012, la régie de transport de Marseille gère des navettes maritimes. A partir de la belle saison, des bateau-bus d'une centaine de places effectuent des rotations entre le vieux port, la Pointe-Rouge et l'Estaque. Depuis 2015, une troisième navette assure des liaisons entre les Goudes et la Pointe-Rouge.

Depuis leur création, ces liaisons maritimes ont transporté près de 1,6 million de voyageurs.

Christine Cabiron