La France ne recensait que 9000 bornes de recharge électrique réparties sur 2689 stations à fin 2014, alors que la loi de transition énergétique promulguée en août 2015 s'est fixée pour but d’ici à 2030, l'installation d’au moins sept millions de points de charge installés sur les places de stationnement des ensembles d’habitations, d’autres types de bâtiments, ou sur des places de stationnement accessibles au public. 
 
Le Cerema publie, en janvier 2016, de quelques 80 pages destiné en premier lieu aux collectivités territoriales -  le déploiement des bornes de recharge électrique relève de leur compétence. Cependant, elles peuvent la transférer :
  • aux établissements publics de coopération intercommunale exerçant les compétences en matière d’aménagement, de soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie ou de réduction des émissions polluantes ou de gaz à effet de serre. Cette catégorie comprend les syndicats d’énergie ;
  • aux autorités organisatrices d’un réseau public de distribution d’électricité ;
  • aux autorités organisatrices de la mobilité (AOM) ;
  • au Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif) pour l’Île-de-France
 
Le document couvre la réglementation et fait des recommandations de mise en œuvre sur la voie publique des bornes de recharge en neuf chapitres :
  • engagements de l'État en matière d'électromobilité ;
  • le déploiement des véhicules électriques et des bornes de recharge en France ;
  • le déploiement des bornes de recharge : compétences et obligations ;
  • mettre en place un réseau de bornes de recharge et le gérer ;
  • les bornes et leur implantation ;
  • le raccordement des installations de recharge ;
  • les aménagements viaires ;
  • développer une politique d'électromobilité sur un territoire ;
  • intégrer le déploiement des bornes à une politique globale d'électromobilité : quelques outils opérationnels
 
Le Cerema distille au fil de son guide des préconisations notamment pour bien définir les emplacements des bornes et garantir une cohérence entre les politiques de mobilité et celles d'électromobilité, et entre les différentes politiques de déploiement d'infrastructures de recharge sur un même territoire.

Florence Guernalec