Après le partenariat noué fin janvier avec Effia, filiale de Keolis, ce dernier entre au capital de OnePark à la faveur d'une levée de fonds de 2,5 millions d'euros. La start-up revendique la place de leader de la réservation en ligne de places de parking, en agrégant l'offre disponible dans les parkings publics et les parkings privés d’hôtels.
 
"Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer notre développement commercial, de continuer d’étoffer notre couverture géographique et d’intensifier nos investissements pour proposer une offre toujours plus innovante et une expérience utilisateur enrichie sur nos supports de réservation Web et mobiles", explique Gilles Latouche, président de OnePark, dans un communiqué. 
 
La start-up a pour objectif de poursuivre, dans un premier temps, son déploiement en France dans les gares et les aéroports, tout en accélérant la croissance sur les marchés frontaliers (Belgique, Suisse), pays dans lesquels OnePark est d’ores et déjà implanté, notamment à Bruxelles et à Genève. La société prévoit de se développer en Europe avec l’ambition d’atteindre plus de 2 000 parkings référencés et un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d'euros à l’horizon 2017.
 
Créé en 2013, OnePark a noué une centaine de partenariats avec des acteurs tels que le groupe Accor, la SAEMES et dernièrement Effia. La start-up revendique plus de 7 500 heures de stationnement vendues chaque jour en France et près de 80 000 réservations chaque année.

Florence Guernalec