Les établissements de vente au détail qui mettent à disposition des biens et des services à l'intérieur des gares, hors parvis et parking, sont autorisés à donner le repos hebdomadaire par roulement. Ainsi, le nouvel article du code du travail autorise les commerces de détail situés dans 12 gares "à déroger au repos dominical des salariés dans les conditions définies".
 
I. - A Paris :
1) Gare Saint-Lazare ;
2) Gare du Nord ;
3) Gare de l'Est ;
4) Gare Montparnasse ;
5) Gare de Lyon ;
6) Gare d'Austerlitz.
II. - En province :
7) Avignon-TGV ;
8) Bordeaux Saint-Jean ;
9) Lyon Part-Dieu ;
10) Marseille Saint-Charles ;
11) Montpellier Saint-Roch ;
12) Nice-Ville.
  
La loi Macron, adoptée en août 2015, élargit les ouvertures dominicales des magasins situés dans les zones touristiques internationales (ZTI), les zones touristiques et les zones commerciales instituées par la loi Macron, ainsi que dans les gares concernées par cette loi.
 
Elle pose comme principe la conclusion d'un accord avec les organisations syndicales. Les commerces situés dans ces gares n'ont pas attendu la publication de l'arrêté pour commencer à négocier avec leur personnel, expliquait le directeur de Gares & Connexions, Patrick Ropert, début janvier 2016.

Florence Guernalec (avec AFP)