Pour créer leur solution Pysae, les dirigeants de cette start-up qui porte le même nom, sont partis d’un constat : "actuellement en France neuf autocars sur dix sont dépourvus de solution de gestion de flotte et d’information voyageurs", explique François-Xavier Kouedy, chef de projet au sein de cette entreprise basée à Paris.
 
"Les systèmes d’aide à exploitation et à l’information voyageurs classiques ont été conçus pour les grands réseaux urbains. Ils ne sont pas adaptés au transport interurbain car trop coûteux et complexes à mettre en œuvre. Il fallait donc inventer une solution légère qui ait les mêmes fonctionnalités, mais à un moindre coût".
 
Pour atteindre ce résultat, les développeurs se sont basés sur la technologie utilisant les smartphones ou les boîtiers Android. A partir de là, la jeune pousse a conçu un logiciel proposant des fonctionnalités pour le suivi de l’exploitation : prise de service, géolocalisation des cars en temps réel, avances-retards, perturbations. Le logiciel fournit également des statistiques dédiées aux agents d’exploitation.
 
Une appli pour les voyageurs
 
Ce logiciel compte trois interfaces : une application conducteur pour l’aide à la conduite ; une application destinée au centre opérationnel afin de superviser l’activité et une application voyageur.
 
Celle-ci, téléchargeable gratuitement sur Ios et Android permet l’affichage du temps d’attente, la géolocalisation en temps réel des véhicules, la recherche de lignes et des arrêts. Pour cela, les informations sont "rafraîchies" toutes les 5 secondes.
 
"Grâce à Pysae, l’entreprise de transport public contrôle mieux son exploitation et améliore la qualité de service. Les voyageurs accèdent pour leur part à toutes les informations concernant leur déplacement", précise François-Xavier Kouedy.
 
Ces fonctionnalités peuvent également être déclinées sur d’autres afficheurs : centrales de mobilité, bornes aux arrêts ou écrans embarqués. Elles sont également accessibles par QR Code.
 
60 cars équipés
 
Aujourd’hui, la start-up indique avoir équipé de son système plus d’une soixantaine de véhicules : RATP Dev en Haute-Savoie, la SNCF pour les cars TER, Transdev en Eure-et-Loire, les autocars Groussin en Loire-Atlantique, CarPostal pour les réseaux urbains de Dole, Salon-de-Provence et Sète…
 
"Notre solution est en moyenne cinq à dix fois moins chère que les systèmes classiques. En sachant que le prix dépend du nombre de véhicules à équiper et des différentes fonctionnalités choisies par le client". Autre avantage : elle peut être déployée en deux semaines.
 
200 000€ levés en 2015
 
Pour poursuivre son développement, Pysae a levé 200 000 €uros en 2015 auprès d’actionnaires issus du transport. "Cela va nous permettre de stabiliser la base financière de l’entreprise, financer la recherche et accélérer le développement commercial", explique le chef de projet.
 
Cette start-up, créée en 2012, emploie 5 salariés.
 
Christine Cabiron