Cinq millions de voyageurs supplémentaires ont utilisé le réseau Tbc de la communauté urbaine de Bordeaux en 2015. Un bon cru puisque la fréquentation des transports publics a globalement progressé de 3,9% pour s’établir à 130,7 millions de voyages.
 
Satisfecit donc pour l’autorité organisatrice et son opérateur Keolis : "le franchissement de la barre des 130 millions de voyages est une très bonne performance dans un contexte économique difficile", soulignent-ils.
 
Le tramway affiche les meilleures progressions puisque la fréquentation a augmenté de 5,8%. Des résultats en lien avec
les extensions des lignes A, B et C et la mise en place des fréquences renforcées en heures de pointe sur les tronçons les plus empruntés.
 
Progression modérée dans les bus
 
De son côté, le réseau de bus a connu une croissance de trafic modérée (0,9%), après deux années de fortes augmentations : 9% en 2013 et 6,3% en 2014. Quant aux douze Lianes, des lignes structurantes à haut niveau de service, leur fréquentation a augmenté de 2,4%.
 
Dans le top 5 de ces services, la Liane 1 qui assure une liaison entre l’aéroport de Mérignac et la gare de Bordeaux Saint-Jean et dont le nouveau tracé a été inauguré en juillet 2015, a connu la plus forte croissance (30,7%).
 
Ces services, associés au tramway, assurent 90% du trafic dans la métropole bordelaise. A elles seules, les Lianes transportent près de 74% des voyageurs se déplaçant en bus.
 
Les BatCub ont la côte
 
Autre bon résultat : celui des deux navettes fluviales. "Avec 243 000 voyageurs – en hausse de 30% par rapport à 2014  – 2015 est une année record puisque l’objectif initial de 200 000 voyages a été dépassé".
 
Les 21 parcs-relais enregistrent également de bons résultats avec une hausse de leur fréquentation de 5,4%. La création de quatre nouvelles infrastructures de ce type en 2015 a porté à 5200 places la capacité de stationnement.
 
Seule ombre au tableau : la faible progression des locations de vélos en libre-service. Avec 2,4 millions d’emprunts, leur progression a été de 0,3% par rapport à 2014. Ce service est articulé autour de 161 stations et de 1700 vélos.
 
"L’utilisation du Vcub reste toujours fortement liée aux conditions météorologiques. De plus, l’année 2015 s’est concentrée autour de la remise en état de nombreuses stations".
 
La fraude en baisse de 10%
 
Parmi les bonnes nouvelles, figure la baisse de la fraude. Fin 2015, le taux mesuré s’est établi à 10,10%. Soit 10% de moins par rapport à l’année précédente. La plus forte baisse a été observée dans les bus où la fraude a reculé d’environ 20% pour atteindre un plancher de 8,8%. "La mise en place de la validation à l’entrée constitue probablement l’élément d’explication principal de ce résultat", explique Keolis Bordeaux.
 
Dans le tramway, le taux de fraude s’élève à 10,9%, en diminution de 2,6% par rapport à 2014. L’enquête réalisée par Bordeaux Métropole met en lumière que ce phénomène reste fort le dimanche (20,5%) et se manifeste par une absence de titres à hauteur de 86%, en particulier chez les voyageurs occasionnels.
 
En matière de fraude, l’objectif contractuel fixé à Keolis est d’atteindre un taux de 7% à l’horizon de 2020.
 
Extension de la ligne C du tram 2016
 
2016 sera marqué par le prolongement de la ligne C du tramway. Cette extension de 7 kilomètres, dotée de six nouvelles stations, assurera des liaisons entre Blanquefort gare et Bègles. Ce tronçon bénéficiera d’une fréquence de 10 à 20 minutes.
 
La fin de l’année verra également le déploiement d’un nouveau système billettique sans . Ce projet représente un investissement de 13,5 millions d’euros (HT) réalisé par Bordeaux Métropole.
 
Cette nouvelle technologie intègrera les autres modes de déplacement : les vélos et autos en libre-service, le réseau départemental Transgironde, les TER…
 
Christine Cabiron