L'opérateur et le constructeur ont profité de la visite du roi et de la reine des Pays-Bas à Paris le 11 mars 2016, pour signer un protocole d'accord pour l'achat de 7 à 9 bus électriques de 12 mètres. Le couple royal a même fait le trajet en bus électrique entre la mairie de Paris et la Cité de la mode où avait lieu la signature. Rien de plus normal quand on sait qu'Ebusco est une société néerlandaise et que le groupe Transdev est, via sa filiale Connexxion, le premier transporteur public aux Pays-Bas.

Ces véhicules sont destinés à équiper entièrement la ligne 1 reliant, à l'Ouest de Paris, la gare d'Argenteuil à celle de Sartrouville. Leur autonomie de 250 kilomètres, selon le communiqué de Transdev, est suffisante pour effectuer sans recharge intermédiaire une journée d'exploitation.

Ces véhicules assemblés en Chine et aux États-Unis sur un châssis fourni par le constructeur chinois Golden Dragon sont alimentés par des batteries Lithium-LFP et animés par un moteur électrique de 220 kw. Ils sont longs de 12 mètres et peuvent transporter 90 personnes. C'est le même type de véhicule qui sera prêté à la RATP pour effectuer des tests en grandeur réel sur le réseau parisien.

L'achat de ces bus est soumis à une approbation du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif) qui devrait se prononcer lors de son prochain conseil d'administration. 

Robert Viennet