Le chantier de prolongement de la ligne de tramway T3 de la porte de la Chapelle à la porte d’Asnières, a démarré au printemps 2014. La présence d’amiante dans les revêtements de chaussée, sur une surface plus vaste que ce qui était prévu lors des études préliminaires, va repousser la mise en service de la ligne à l'automne 2018, soit un an de retard par rapport au calendrier prévu.
 
Dans un communiqué, la Ville de Paris explique que l’ampleur du travail de dépose des revêtements amiantés, inédite pour des travaux routiers en milieu urbain dense, a conduit les services de la Ville à renforcer leurs mesures préventives.
 
En lien étroit avec les autorités de l’État, ils ont mis en place des procédés permettant de garantir l’absence de risque, aussi bien pour les travailleurs que pour les riverains. Le temps nécessaire à la mise en place de ces procédés et à leur évaluation sur des chantiers tests ont cependant ralenti la marche initialement prévue du chantier.
La Ville de Paris indique que les moyens de transport en bus permettant de desservir les quartiers concernés seront renforcés jusqu’ à la livraison du prolongement de la ligne 14 et du tramway T3.

Un prolongement vers Porte Maillot stratégique
 
Parallèlement, le bouclage du tramway T3 se poursuit. La concertation pour le prolongement à porte Maillot ou porte Dauphine a été menée au début de cette année 2016, en présentant quatre variantes de tracés. Ce sont maintenant les dossiers de schéma de principe et d’enquête publique qui vont être préparés avec le Stif.
 
La Ville de Paris précise qu'un travail spécifique sera mené sur la porte Maillot, qui accueillera non seulement le tramway T3, mais aussi une station du prolongement du RER Eole (RER E).
 
Enfin, les études sont en cours pour étudier le bouclage en transport électrique en site propre entre porte Dauphine et le pont du Garigliano.

Florence Guernalec