La plateforme Le.Taxi est la concrétisation d'une disposition de la loi Thévenoud de 2014. Son décret d'entrée en vigueur a été publié au Journal Officiel ce 22 mars 2016, ce qui a permis son déploiement le même jour à Montpellier. Il ne s'agit pas d'une nouvelle appli transport, mais d'un registre national regroupant les données en temps réel des exploitants de taxis agréés qui acceptent de transmettre les informations concernant leur disponibilité et la localisation de leur véhicule. Une inscription qui n'est pas réalisée individuellement, mais par l'intermédiaire d'un opérateur de taxis agréé.

L'ensemble des données en temps réel ainsi générées peuvent ensuite être intégrées à toutes les applications disponibles sur le marché. Pour disposer de ces données, l'éditeur d'application doit déposer une demande d'adhésion auprès de la start-up créée au sein de l'administration pour développer cette plateforme. Les start-up d'État sont "de petites équipes mobilisées pour aborder les réponses du numérique à un défi posé à l'administration en quelques mois", explique un communiqué.

Une startup ministérielle

La start-up Le.Taxi compte quatre personnes dont deux informaticiens qui ont mis neuf mois pour mettre en route la plateforme et la lancer d'abord à Montpellier qui a réussi à mobiliser un nombre suffisant de taxis référencés, puis rapidement dans d'autres grandes villes. Ainsi, 2000 taxis seraient déjà inscrits sur la plateforme et 100 nouveaux s'inscrivent tous les jours, précise un communiqué ministériel. A terme, c'est potentiellement 30 000 chauffeurs qui sont susceptibles d'être référencés.

Grâce à ce système, le client, qui utilise n'importe qu'elle application agréée, pourra visualiser sur son smartphone la disponibilité de tous les taxis et leur localisation exacte. Il pourra ainsi héler électroniquement le taxi de son choix, sans être obligé de patienter devant une station. Cerise sur le gâteau, comme il s'agit de maraude, le client n'aura pas à débourser le coût d'approche de 4 euros facturé habituellement quand on commande un taxi à l'avance. Autre avantage pour le client : le chauffeur pourra communiquer des informations sur des services complémentaires comme l'adaptation de son véhicule aux handicapés, un port de charge pour mobile, le WiFi…

Pour être visible gratuitement sur cette plateforme, le taxi utilise ses outils habituels : terminal embarqué ou application mobile pour recevoir et confirmer la course. Le chauffeur peut décider quand il le souhaite d'activer ou de désactiver sa géolocalisation.

Robert Viennet