"La filière taxi, en tant qu’acteur incontournable du transport urbain dans le monde entier, doit s’inscrire comme une pionnière  sur la question du développement durable dans la ville de demain", déclare Yann Ricordel, directeur général des Taxis Bleus dans un communiqué.
 
Officiellement lancée le 14 avril 2016, la coalition ouverte Taxis4SmartCities, a ainsi pour vocation de rassembler les compagnies de taxis du monde entier qui acceptent de s’engager au service de la ville de demain, pour accélérer la transition énergétique de leur flotte et répandre les bonnes pratiques locales à l’échelle globale. En France, les Taxis Bleus, les Taxis G7 et Alpha Taxis sont engagés dans cette démarche.

Des bonnes pratiques à partager

Concrètement, les 14 compagnies de Taxis membres de Taxis4SmartCities, représentant 80 000 véhicules dans 11 pays différents, se sont engagées à ce que 33% à 50% minimum des nouveaux véhicules qui intègrent leurs flottes rejettent moins de 60g de CO2 par kilomètre d'ici à 2020.
 
Pour y parvenir, les compagnies partenaires entendent partager les bonnes pratiques déployées ailleurs dans le monde et propager auprès des pouvoirs publics les réformes nécessaires au succès de cette transition : incitation pour les chauffeurs, évolution des réglementations, mise en œuvre d’un réseau de bornes de recharge électriques compatible avec les contraintes d’un usage professionnel intensif, etc.

Une initiative évaluée
 
L’atteinte des engagements pris par les compagnies partenaires sera évaluée et partagée dans le cadre du Processus de Paris sur la mobilité et le climat (PPMC), pour lequel l’initiative Taxis4SmartCities sera représentée au cours du pré-sommet sur le Climat des Nations Unis à Washington du 4 au 6 mai 2016. 
 
Annoncée par le réseau Taxis Bleus lors de la COP 21 qui s’est tenue à Paris en décembre 2015, l’initiative Taxis4SmartCities a reçu le soutien Ministère français de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

Florence Guernalec