30 000 m2 de salon, 10 000 participants attendus, 250 exposants, 58 pays représentés... Le salon professionnel Transports publics 2016 se tiendra du 14 au 16 juin 2016 à Paris, Porte de Versailles. Une conférence de presse de présentation des temps forts était organisée par les deux maîtres œuvre de l'événement, l'UTP et le Gart réunis sein du GIE Objectif Transport public.
 
Cette édition 2016 réserve plusieurs nouveautés. Les 14 et 15 juin, se tiendra le congrès du Gart et de l'UTP avec une série d'ateliers consacrés à des sujets d'actualité comme la sûreté et la lutte contre la fraude, les conséquences de la loi NOTRe ou encore la transition énergétique et mobilité 3.0.

Le ferroviaire s'invite au salon
 
Ce sera également l'occasion pour l'UTP d'inaugurer son partenariat avec son homologue américain, l'APTA (American Public Transportation Association) qui tiendra une session à l'Espace Europe au cours du salon.
 
Le 16 juin, l'UTP et son équivalent en Allemagne, le VDV, organisent une journée ferroviaire franco-allemande avec le soutien de l'UITP et de Fer de France. Cette manifestation réunira des personnalités politiques et des experts européens autour de plusieurs thèmes : le réseau et les gares, l'ingénierie et l'industrie dans un contexte de mondialisation du marché, le fret, la compétitivité du transport régional ou encore les nouvelles concurrences.

Du sur-mesure pour les usagers
 
Le salon 2016 mettra plus que jamais l'accent sur l'innovation avec notamment un zoom sur "la mobilité sur mesure". "Elle est encouragée par la diversifications des solutions de transport proposées et des moyens numériques mis à disposition", a souligné Jean-Luc Rigaut, président du GIE Objectif transport public. Un parcours spécial sera proposé aux visiteurs pour découvrir les nouveautés qui permettent de s'adapter aux besoins des usagers. "L'usager doit être l'objet principal de notre démarche", a martelé Louis Nègre, président du Gart.
 
Un prix de "la mobilité sur mesure" a même été créé au sein des Trophées de l'innovation du transport public.

De nouvelles technologies en démonstration
 
Le salon Transports publics 2016 se fera également l'écho de deux tendances fortes, le bus électrique et le véhicule autonome. Un bus de 12 mètres du constructeur chinois BYD qui revendique 300 kilomètres d'autonomie, sera notamment présenté ainsi que le petit véhicule 100% électrique Cristal de Lohr qui doit être expérimenté à Strasbourg en 2017. 

CarPostal présentera également la navette autonome Navya qu'elle va tester dans un réseau en Suisse dans ces prochains mois. Le président de l'UTP, Jean-Pierre Farandou, est convaincu que cela peut être, dans l'avenir, une "solution économique très efficace" pour desservir des territoires moins denses. Egalement présent le concept car de Daimler qui préfigure une prochaine application au bus.
 
Enfin, l'innovation sera également incarnée par un espace dédié aux start-up de la french tech, l'occasion de découvrir des solutions de billettique, d'information voyageurs ou encore des applications métiers.

Medellin, ville invitée
 
Parallèlement, le forum Export organisé par Business France permettra aux professionnels de rencontrer 15 experts transports qui couvrent les cinq continents. De même, le forum consacré à l'enseignement ferroviaire supérieur, organisé par Fer de France, réunira des universités et des écoles venus promouvoir cette filière dans l'hexagone et à l'étranger.
 
L'édition 2016 du salon européen de la mobilité aura pour invité d'honneur Medellin. La deuxième ville en en Colombie est reconnue pour sa politique audacieuse en matière de mobilité urbaine. Son maire sera notamment présent pour montrer comme les transports publics sont un facteur d'intégration sociale.
 
Les habitués retrouveront également les événements récurrents comme les bus d'or qui récompensent les meilleurs conducteurs à l'issue d'une série d'épreuves ; le forum 1er emploi qui permet de découvrir les métiers du transport et les entreprises qui embauchent ou encore les Talents européens de la mobilité qui récompensent des femmes et des hommes qui œuvrent pour les transport public et la mobilité durable.

Bref, un programme exceptionnellement riche pour les trois jours de salon.
 
Florence Guernalec