C'est à ce jour le quatrième tour de table en six ans d’activité. Drivy a annoncé avoir levé 31 millions d'euros auprès des fonds Cathay Innovation et Nokia Growth Partners, ainsi que de ses investisseurs historiques – le fonds Ecotechnologies de Bpifrance, Via ID et Index Ventures.
 
Déjà présent en Allemagne depuis fin 2014 et en Espagne depuis 2015, Drivy annonce qu'elle va s'implanter dans trois nouveaux pays européens en 2016. La start-up s'intéresse particulièrement aux marchés de l'Italie, la Belgique, le Royaume-Uni, le Portugal ou encore les Pays-Bas.
 
En France, Drivy revendique la place de plus grande plateforme de location de voitures entre particuliers d'Europe avec au total 36 000 voitures à louer, 850 000 utilisateurs comptabilisés et 1,4 million de journées de location réalisées depuis sa création en 2010.
 Son principal concurrent, OuiCar, détenu à 75% par la SNCF depuis juin 2015, annonce 30 000 voitures.
 
Pour rester leader dans la location de voitures entre particuliers, Drivy mise sur l'innovation et l'expérience client. Pour y parvenir, elle prévoit d'embaucher 40 personnes supplémentaires. A la fin de l'année 2015, la start-up a lancé Drivy Open qui permet de déverrouiller la voiture avec un smartphone via un boîtier installé dans le véhicule. Après la dématérialisation du contrat de location, Drivy facilite l'usage du service.

Florence Guernalec