Les travaux d’infrastructure de l'extension ont démarré en janvier 2015, pour un lancement prévu fin 2017. Keolis, en partenariat avec Shangai Shentong Consulting, sera l’opérateur de la future ligne 8.3, nouvelle portion entièrement automatisée de la ligne 8 du métro de Shanghai. Le contrat – dont le montant n'a pas été révélé – prévoit deux années de préparation opérationnelle durant la phase de construction, suivies de cinq ans d’opération de maintenance et d’exploitation du réseau.
 
Une première à Shanghai

Cette extension de 6,7 kilomètres sera le premier métro automatique de la mégapole aux 24 millions d’habitants et la deuxième ligne de métro sans conducteur en Chine, après celle de Pékin. "Cette première concrétisation du partenariat avec Shentong Metro Consulting est une illustration de nos ambitions communes de développement en Asie et dans le monde", déclare Bernard Tabary, directeur exécutif Groupe-International dans un communiqué.

600 passagers par rame
 
La future ligne 8.3 comptera six stations aériennes et un dépôt. La flotte initiale sera composée de onze trains de quatre wagons (21 trains sont prévus sur le long terme). Les rames, d’une capacité de 600 passagers chacune, circuleront à 75 km/h. L’estimation de fréquentation de cette ligne est de 73 000 personnes par jour, dont 7 200 passagers en heures de pointe, grâce à une fréquence de quatre minutes entre chaque rame.
 
Le groupe Keolis exploite déjà 156 kilomètres de métro automatique en France et à l’international – Lyon, Rennes et Lille mais aussi Londres (Docklands Light Rail), par exemple. Keolis va également démarrer l’exploitation, dans les prochains mois, du nouveau métro automatique d’Hyderabad, cinquième ville d’Inde. Avec ce nouveau contrat à Shanghai, l'opérateur confirme ainsi sa position de leader mondial sur ce mode d'exploitation.
 
 Florence Guernalec