Alstom s'est donné pour ambition de moderniser et d'accroître l'efficacité de ses opérations au Royaume-Uni pour soutenir son développement sur ce marché, en particulier dans l’activité services, en forte croissance.
 
Ainsi, le groupe français Alstom va acquérir 12 hectares de terre pour la construction d'un nouveau Centre de technologie à Widnes, dans la région de Liverpool. Un investissement de près de 25 millions d'euros.

 Alstom construira sur le site un centre de formation de classe internationale, la North West Transport Training Academy (école de formation du Nord-ouest spécialisée dans le transport), qui ouvrira ses portes à l'automne 2017.
 
"Le Royaume-Uni est l'un des pays les plus intéressants sur le plan commercial pour une société comme Alstom ; il est donc important que nos opérations soient les plus efficaces possibles grâce à des installations modernes dotées des toutes dernières technologies", déclare Andreas Knitter, vice-président senior d'Alstom pour l'Europe dans un communiqué.


 
Le site de Widness opèrera en tant que centre de recherche et de développement au Royaume-Uni, proposant des formations en ingénierie, construction et gestion de projets ainsi que d'autres compétences essentielles dans le secteur des transports. Une stratégie qui va permettre d'augmenter les compétences des effectifs actuels tout en soutenant les apprentis et les jeunes diplômés pour le secteur ferroviaire du Nord-ouest.



Dans un second temps, Alstom utilisera également le centre pour réaliser des travaux de maintenance essentiels. Plus de 50% du parc ferroviaire du Royaume-Uni ayant déjà atteint la moitié de sa durée de vie, le centre apportera le savoir-faire nécessaire à l'entretien et à la modernisation des trains.
 
Proche de Liverpool, Manchester, Chester, Preston et d'autres bases industrielles de matériel roulant, le site est idéalement situé en tant que centre logistique du Nord-ouest, avec un accès aux ports, têtes de ligne, autoroutes et aéroports.
Sa localisation donne également accès à la West Coast Main Line, ce qui facilitera le transport des trains et des éléments jusqu'au site.
Ainsi, Alstom espère pouvoir proposer un espace de co-implantation à ses fournisseurs, ce qui contribuerait à accroître davantage l'efficacité de ses opérations au Royaume-Uni.

Actuellement, Alstom emploie 3 200 personnes sur 12 sites industriels au Royaume-Uni fournissant des services aux opérateurs, l'équipement de signalisation et l'infrastructure ferroviaire.
 
Poursuite de la coopération avec Shanghai
 
La même semaine, Alstom annonce avoir remporté un contrat d'un montant de 46 millions d'euros auprès de Shanghai Shentong pour moderniser 68 voitures de métro en service sur la ligne 5 du métro de Shanghai. Le contrat prévoit également la fourniture de systèmes de traction et TCMS (Train Control Management Systems) pour 198 nouvelles voitures de métro qui circuleront sur la ligne actuelle et son extension, dont l'ouverture est prévue avant la fin 2017.


 
La ligne 5 du métro de Shanghai, ouverte depuis 2003, s'étend sur 17,2 kilomètres et comprend 11 stations. L'extension ajoutera 16,6 kilomètres de voies et 9 stations, apportant ainsi plus de fluidité à une ligne qui s'avère particulièrement dense entre le district de Fengxian et le district de Minhang.


 
Alstom va moderniser les 68 voitures de métro qu'elle a fournies en 2003 avec sa co-entreprise chinoise SATCO (Shanghai Alstom Transport Co. Ltd.). Grâce à cette modernisation, les voitures seront plus fiables et adaptées au nouveau système de signalisation qui sera mis en œuvre sur la ligne.


 
De plus, Alstom fournira des systèmes de traction pour les 198 nouvelles voitures (fournies par SATCO) qui ont été commandées pour la ligne et son extension. Toutes les chaînes de traction seront fabriquées par la co-entreprise d'Alstom SATEE (Shanghai Alstom Transport Electrical Equipment Co. Ltd.).


 
Un nouveau contrat qui va renforcer la présence d'Alstom en Chine. Depuis 1999, Alstom a fourni 1 222 voitures Metropolis, et notamment des systèmes de traction pour sept lignes de métro à Shanghai. Plus récemment, Alstom a livré la traction pour 210 voitures supplémentaires sur la ligne 4 du métro de Shanghai.



Florence Guernalec