"Nous appelons solennellement les agents grévistes de la SNCF à suspendre leur grève qui accroît la paralysie de notre Région dans une période déjà dramatique pour les franciliens en raison des inondations", écrivent les signataires dans leur appel dont l'AFP a reçu une copie.

"Nous les appelons à faire preuve de solidarité et de responsabilité. Alors même que 90% des agents sont mobilisés avec le plus grand dévouement nuit et jour pour rétablir le trafic et permettre au plus vite un retour à la normale, il est incompréhensible qu'une minorité mène à contre temps des revendications catégorielles", conclut le communiqué.

Parmi les autres signataires figurent le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée et député de Seine et Marne Christian Jacob, le président de la commission des Finances et député du Val de Marne Gilles Carrez, le député des Hauts-de-Seine Patrick Balkany, le sénateur de l'Essonne Serge Dassault, le président des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian ou encore la députée de l'Essonne Nathalie Kosciusko-Morizet et le député des Hauts-de-Seine Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris.

Le Premier ministre Manuel Valls avait lui-même  appelé samedi à l'arrêt "le plus vite possible" du mouvement de grève à la SNCF, qu'il avait qualifié de "totalement incompréhensible" dans le contexte des intempéries, en invoquant la "solidarité", tout comme le patron de l'entreprise ferroviaire Guillaume Pepy l'avait fait vendredi.

(AFP)