Réunie ce mercredi 8 juin 2016 en bureau fédéral, l'Unsa-ferroviaire a décidé de signer l'accord d'entreprise à la SNCF et la convention collective de branche après consultation démocratique de toutes ses structures.

Le syndicat estime, dans un communiqué, que les mesures obtenues lors des négociations avec Alain Vidalies "(maintien des règles du RH 00077 et autres avancées) sont de nature à respecter l'équilibre vie familiale/vie professionnelle des salariés, au sein d'un environnement économique toujours plus contraint. La sécurité des circulations, fondamental SNCF (sic), est pérennisée et renforcée".

L'Unsa-ferroviaire explique que le projet d'accord sur la convention collective nationale de branche "permet à ce jour des avancées notables pour les salariés rattachés au champ d'application. L'écart de compétitivité public-privé est également réduit de façon significative (estimé réduit de 25 % à 9 %) alors que les négociations d'accords au sein des entreprises (hors SNCF) sont en cours".

Enfin, l'Unsa indique qu'elle maintient la pression sur la négociation "accord d'entreprise" au sein des entreprises ferroviaires privées.

Pendant ce temps, d'autres syndicats ont choisi de maintenir la pression. La grève à la SNCF a été reconduite pour le jeudi 9 juin par toutes les assemblées générales de cheminots de la capitale et de l'ensemble de la région parisienne, a appris l'AFP, mercredi, auprès de Sud-rail et FO-cheminots.
 
Florence Guernalec