Alors que trois associations d'usagers ont écrit une lettre ouverte au directeur général Transilien pour demander le remboursement des voyageurs en raison des grèves, ce dernier a annoncé que ceux-ci seront dédommagés, sans indiquer de montant. La Fnaut, SaDur et Plus de trains réclament 50% du passe Navigo, davantage si la grève perdure.
 
"Nous allons dédommager les voyageurs" pour "toutes les fois où le service minimum n'a pas pu être respecté", a déclaré M. Krakovitch devant plusieurs journalistes.
 
Le patron de SNCF Transilien a distingué les pénalités contractuelles dues au Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) et les remboursements directs aux usagers.
 
"On paie déjà plusieurs millions d'euros de pénalités au Stif" chaque année, a-t-il rappelé, assurant qu'un bilan sera établi "ligne par ligne" quand la grève sera finie.
 
Les particuliers devront pour leur part demander des remboursements individuels, selon les modalités habituelles en cas de retard supérieur à 10 minutes ou d'annulation de leur train, a-t-il précisé à l'AFP.
  
Ces frais alourdiront le coût global de la grève, estimé par la SNCF à "plus de 20 millions d'euros par jour" au niveau national.

(AFP)