Depuis 70 ans les black cabs font partie du paysage londonien au même titre que les bus rouges à double étage. LTC (London Taxi Company), le constructeur de ces voitures au look typiquement anglais, qui a été racheté en 2013 par Geely, septième constructeur automobile chinois, a présenté à Paris le prototype d'une version hybride électrique qui devrait arriver sur le marché européen en 2018. "Le marché du taxi parisien sera pour LTC un axe de développement important", a déclaré Peter Johansen, président de LTC lors de la présentation de son prototype.

S'il conserve les codes caractéristiques du black cab, notamment la forme générale, la conception de ce véhicule n'a plus grand chose à voir avec ses aînés. Il est animé par un moteur électrique et des batteries "disposant d'une excellente autonomie permettant aux taxis de fonctionner en mode zéro émission durant leur journée de travail", explique ses concepteurs. Une formule un peu vague qui ne permet pas de connaître exactement l'autonomie du véhicule. Un sujet sur lequel Peter Johansen n'a pas souhaité donné plus de précisions expliquant que LTC et ses partenaires "travaillaient au développement d'une batterie qui donnera à ce véhicule une autonomie bien plus importante que celle des véhicules électriques actuels."

Quoi qu'il en soit le véhicule sera également équipé d'un générateur à essence "pour recharger la batterie si aucune borne de recharge n'est disponible à proximité". Il s'agit donc plutôt d'un véhicule hybride.

A la différence de ses aînés, ce nouveau véhicule aura une structure allégée grâce à l'utilisation d'aluminium et de matériaux composites. Il pourra transporter 6 passagers et accueillir des fauteuils roulant grâce à une palette rétractable manuellement. Comme ses aînés, il offre un confortable rayon de braquage de 7,6 mètres.

Une première version avec conduite à droite sera disponible fin 2017 pour le marché anglais. Quelques mois plus tard une version conduite à gauche sera disponible pour la "douzaine de mégacities de plus de 1 million d'habitants que nous avons identifiées et que nous souhaitons avoir pour clients", a précisé Peter Johansen.

LTC et Geely ont investi 381 millions d'euros pour construire un nouveau site de production près de Coventry en Angleterre.

Reste maintenant à convaincre les sociétés de taxis et de VTC parisiens d'adopter pour leur flotte un véhicule au look unique. Seule concession du constructeur à ses traditions, le cab parisien pourra se décliner en une vingtaine de couleurs différentes.

Robert Viennet