Dans le cadre de sa politique de renouvellement et d'augmentation du parc, la Société d'économie mixte des transports de l'agglomération nantaise (Semitan) a prévu d'acquérir entre 110 et 130 véhicules d'ici 2020.
 
Le récent contrat passé avec Iveco Bus porte sur l'acquisition de 80 bus articulés roulant au gaz naturel. Cette commande représente un investissement de 39 millions d'euros. Le choix de cette motorisation ne tombe pas du ciel. Actuellement, 72% des bus en circulation sur le réseau urbain nantais fonctionnent au GNV.
 
Première livraison fin 2016
 
Iveco Bus s'est engagé à fournir le premier UrbanWay d'ici à la fin de l'année. Ce véhicule articulé dispose de 39 places assises et de deux emplacements pour fauteuil roulant. Au total, sa capacité de transport est de 119 passagers.
 
Ce modèle offre de nouvelles caractéristiques : le poste de conduite est climatisé, l'ergonomie du siège conducteur à été renforcée, quatre écrans plats de grande taille ont été intégrés, tandis que le pot d'échappement a été placé en hauteur pour préserver les piétons et les cyclistes de la chaleur. Il a par ailleurs été équipé d'un système d'optimisation de la consommation du carburant.
 
Un bilan carbone neutre
 
Selon un communiqué de l'industriel, les bénéfices de la motorisation GNV sont "particulièrement significatifs" par rapport à une motorisation diesel Euro VI avec une réduction des Nox (-35%), des particules fines (-95%), du CO2 (-10%) et des émissions sonores (-50%).
 
Par ailleurs, cette motorisation est "100% compatible" avec le biométhane, un carburant issu de la valorisation des déchets organiques. "Les autobus Iveco au gaz naturel garantissent un bilan carbone neutre et une étape concrète vers la nécessaire transition énergétique", précise le constructeur.
 
En d'autres termes, leur utilisation n'induit pas de réchauffement climatique, tandis que les réserves mondiales sont "plus importantes et mieux réparties" que celles du pétrole.
 
132,6 millions de voyageurs transportés
 
Le réseau de transport en commun de Nantes métropole dessert 24 communes et 600 000 habitants. En 2015, la Semitan (dont Transdev est actionnaire) a transporté 132,6 millions de voyageurs, dont 51 millions en bus.
 
Ce mode de déplacement connaît depuis quatre ans un regain de fréquentation lié à la rationalisation de l'offre et à la mise en place progressive dès 2012 de sept lignes Chronobus, des bus à haut niveau de service dont les portions de site propre varient de 30% à 70%.
 
La Semitan possède 225 autobus standard, 150 bus articulés et 32 minibus : 72% roulent au GNV, 26% au diesel et 2% sont hybrides. Elle opère par ailleurs 3 lignes de tramway (totalisant 44 kilomètres) et une ligne de bus à haut niveau de service appelée localement le Busway, longue de 7 kilomètres.
 
Christine Cabiron