Pressé par la présidente de la région Île-de-France de trouver 300 millions d'euros par an pour financer le passe Navigo à tarif unique, Manuel Valls a tranché. L'État et la Région ont signé, le 27 juin 2016, un protocole qui inclut notamment une hausse de tarif du passe sans en préciser le montant et la date.

Toutefois, une augmentation de trois euros dès le 1er août a d'ores et déjà été décidée. Le passe Navigo passera donc à 73 euros par mois. Cependant, cette hausse est "une augmentation normale du titre transport, comme elle avait lieu tous les ans", et servira notamment à "la rénovation et au renouvellement du matériel roulant", a précisé Stéphane Beaudet, vice-président (Les Républicains) chargé des transports à la Région. Rien à voir donc avec le financement du passe Navigo à tarif unique.

"Le protocole acte que les moyens supplémentaires nécessaires pour assurer un financement pérenne du système de transports francilien seront répartis entre les usagers des transports en commun, via le levier tarifaire, les usagers des routes franciliennes, via une modulation régionale de la TICPE, et enfin les employeurs de plus de 11 salariés via une hausse du versement de transport", a indiqué Matignon dans un communiqué.

D'autres solutions comme une baisse de la TVA de 10% à à 5,5% qui représenterait une ressource supplémentaire de 150 millions d'euros par an, n'ont pas été retenues. Cette mesure présentait le mérite de faire consensus puisque du Front de Gauche à l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP) qui représente les opérateurs, ce retour de la TVA à 5,5% est réclamé.

Valérie Pécresse avait obtenu, en janvier 2016, l'engagement du Premier ministre de trouver un financement pérenne pour maintenir le passe, mais la semaine dernière, inquiète de ne voir rien venir juste au moment des arbitrages pour le projet de loi de finance 2017, elle avait menacé d'augmenter le tarif unique à 80 ou 85 euros (contre 70 euros actuellement), une augmentation qu'elle avait surnommée "la taxe Valls". 

Florence Guernalec (avec AFP)


 
Bataille politique autour de la hausse annoncée du passe Navigo au 1er août

Tarif du Pass : , s'assoit sur ses

— Gerard Dupin (@GerardDupin)

Seulement 3 euros de plus pour :
- plus de sécurité
- rénovations
- plan bus
- service amélioré

— Républicains IDF (@repidf)