"Notre application fait partie intégrante de l’offre de transport, elle équipe 75% des smartphones en Île-de-France et fait l’objet, chaque mois, de 120.000 téléchargements", a affirmé Franck Avice, directeur de la relation clients de la RATP, lors d’un point presse de présentation de la nouvelle version de l’application, à la Maison de la RATP, le 1er juillet 2016. 
 
Cette version présente cinq nouveautés majeures :
 
• une nouvelle page d’accueil avec une offre de mobilité géolocalisée  
Avec la précédente version, "on avait besoin de trois clics avant de connaître l’offre de transport, c’était le point qui péchait dans notre application, reconnaît Dominique de Ternay, responsable marketing de la RATP. On a travaillé dans ce sens-là avec une homepage totalement différente. Aujourd’hui, quand vous arrivez sur la page d’accueil, vous avez automatiquement l’offre de mobilité autour de vous avec Vélib’, ce qui était déjà le cas avant, mais aussi avec Autolib’."
 
Désormais, en recherchant son itinéraire, l’utilisateur accède directement à l’offre de mobilité autour de lui et connaît en temps réel les prochains passages des bus, tramways, métros et RER, ainsi que le nombre de Vélib’ et d’Autolib’ disponibles.


 
"Cette nouvelle homepage est l’évolution majeure qui va transformer l’usage de notre application", estime Dominique de Ternay.
 
• un guidage piéton
Sur la carte de géocalisation, le guidage piéton affiche le parcours à effectuer pour se rendre à la station, la gare ou l’arrêt de bus souhaité, ainsi que le temps de parcours à réaliser. 
 
• plus de personnalisation
Dès la page d’accueil, sous le champ de recherche d’itinéraire, trois onglets "Maison", "Travail" et "Rendez-vous" permettent de faciliter les déplacements des usagers.


 
En outre, le volet "maRATP" contient toutes les données personnalisées : les adresses ; les stations, gares et arrêts favoris ; ainsi que les alertes prédéfinies qui permettent de signaler une perturbation. Aujourd’hui, 700.000 personnes sont inscrites à ces alertes.    

• une meilleure prise en compte de l’accessibilité
L’appli propose aux personnes en situation de handicap des itinéraires accessibles. Un guidage vocalisé, testé par des associations, est ainsi opérationnel et sert à accompagner les personnes handicapées, par exemple dans les couloirs du métro.
 
• un appel à l’agenda
Il est désormais possible de lancer depuis son agenda une recherche d’itinéraire via l’application pour rejoindre son lieu de rendez-vous. Cela marche notamment avec l’agenda Outlook ou l’agenda de l’iPhone.
 
Saut, multimodalité et ticketing
 
Pour Franck Avice, "cette nouvelle version est un saut important" pour la RATP et sa stratégie digitale. Avec 1.250.000 recherches par jour sur l’appli, "nous voulons aller vers moins de clics pour faciliter l’usage de l’application, dit-il. Nous nous inscrivons aussi dans une démarche d’évolution régulière de l’application."
 
S’agissant de la multimodalité, Dominique de Ternay affirme que la RATP travaille "sur les itinéraires multimodaux. Mais c’est assez complexe de le faire de façon fiable et de la façon la plus personnalisée qui soit", fait-il savoir.
 
Pour la dimension ticketing de l'application, "nous avons fait une proposition au Stif, ce qui va d’ailleurs dans le sens de ce que souhaite Valérie Pécresse avec le smart Navigo, explique Franck Avice. Il y a un intérêt à proposer l’achat dématérialisé d’un titre de transport. Mais notre principale difficulté est la sécurisation des données transport, pour éviter le hacking de ces données, et la sécurisation des transactions."

Hadrien Baer