Pour cette édition 2016, la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) annonce la présence du secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies. Ce 24e congrès sera notamment l'occasion de fêter le premier anniversaire de l'ouverture du marché de l'autocar longue distance. "Incontestablement, la libéralisation rencontre un vrai succès, déclare le président de la FNTV, Michel Seyt dans . (...) Nous en avons maintenant la preuve, il y avait un vrai besoin d'offres nouvelles en France. (...) Le marché existe bel et bien. Il ne demande qu'à se développer."

La NOTRe à partir de 2017
 
Le Congrès de la FNTV abordera également les changements induits par la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) avec le transfert des compétences des transports interurbains et scolaires des départements aux régions à partir de 2017. "L'enjeu premier de ce nouveau service régional sera de ramener vers le train ou le car les jeunes, qui sont très attirés par le covoiturage, explique le président de la commission transport de l'ARF, Michel Neugnot dans le rapport d'activité de la FNTV.
Cela suppose une gamme tarifaire unique, orientée vers la reconquête des usagers avec des produits lisibles, simples à utiliser et une gestion de la relation avec les usagers modernisés pour être réactive."
En résumé, "l'efficience de l'action publique doit être recherchée en appliquant l'équation suivante : le bon moyen de transport au bon endroit et au bon moment".
 
Enfin, il sera aussi question d'anticiper les effets du numérique et de l'open data. La loi Macron et la loi Lemaire pour une République numérique qui vient d'être votée contraignent les opérateurs à ouvrir leurs données.

F.G

En savoir plus :