Le secteur Transport (10,5% du CA du groupe) enregistre un chiffre d’affaires de 717 millions d'euros, en hausse de 26,1% par rapport au premier semestre 2015 (+29,2% à périmètre et change constants). Thales fournit des systèmes, solutions, équipements et services critiques de mobilité pour les réseaux publics, ferroviaires et routiers.
 
Cette forte croissance s'explique par le démarrage des facturations sur les trois grands projets gagnés l’an dernier dont la modernisation du système de signalisation et de contrôle des trains de lignes de métro de Londres pour un montant total de 1 milliard d'euros.
 
S'y ajoute le redressement de l’activité après un premier semestre 2015 affecté par des retards d’exécution. Ainsi, Thales annonce d'ores et déjà que la croissance sera sensiblement plus faible au deuxième semestre 2016, la base de comparaison étant nettement plus élevée (croissance organique au S1 2015 : -5%, au S2 2015 : +11%).
 
Les prises de commandes du secteur Transport s'élèvent à 507 millions d'euros, en recul de 58% par rapport au premier semestre 2015 au cours duquel le groupe avait remporté deux grands contrats de signalisation urbaine (Doha, Hong Kong).
 
Enfin, l’EBIT du secteur Transport est en forte progression et atteint -12 millions d'euros (-1,6% du chiffre d’affaires), contre -39 millions (-6,9% du chiffre d'affaires) au premier semestre 2015. "Le plan de redressement opérationnel mis en œuvre par la nouvelle équipe de direction se déroule comme prévu, assure le groupe dans son communiqué, mais les contrats à marge faible ou nulle pèsent encore sur la rentabilité. Après une année 2016 qui devrait être à l’équilibre, l’impact du plan de redressement doit permettre à cette activité de renouer progressivement avec la rentabilité au cours des prochaines années."

Florence Guernalec