Jeudi 8 décembre 2016, seuls les véhicules dont le numéro sur la plaque d'immatriculation est pair pourront circuler ainsi que ceux qui font du covoiturage ou bénéficient d'une des nombreuses dérogations, a indiqué la préfecture de police.

Une mesure qui n'est pas du goût de Valérie Pécresse qui a demandé la suspension de cette mesure "tant que la situation ne sera pas revenue à la normale" sur le réseau SNCF. La présidente de la région Île-de-France fait allusion aux incidents qui se succèdent en cascade sur le réseau francilien.
 
Panne géante gare du Nord
 

Après la rupture d'une caténaire mardi qui a bloqué totalement le trafic sur la ligne B du RER, le même type d'incident s'est produit mercredi à 13h20 à la Gare du Nord créant une panne géante qui a interrompu le trafic sur toutes les lignes arrivant ou partant de cette gare.
Le trafic sur la ligne B a repris, en partie, mercredi après-midi mais "reste très perturbé". Quant à la Gare du Nord, la SNCF a annoncé une reprise progressive à partir de 16h00, après avoir rétabli l'alimentation électrique sur l'ensemble du réseau de la gare, à l'exception des deux voies concernées par l'incident.
 
Refabriquer des pièces à la main
 
La SNCF espérait initialement pouvoir faire redémarrer les trains vers l'aéroport dès les premières heures du jour. Elle avait ensuite repoussé la reprise du trafic "au milieu de la matinée", puis "vers midi", et finalement à 16H00, les travaux pour réparer la caténaire arrachée, vieille de 70 ans, prenant plus de temps que prévu, a indiqué un porte-parole à l'AFP.

"Certaines pièces n'existent plus dans les catalogues" et "il a fallu refabriquer des pièces à la main sur place, sur mesure, ça a pris du temps", a-t-il expliqué. Pour des raisons de sécurité, l'équipe chargée de contrôler les travaux a ensuite demandé "une tournée de vérification supplémentaire", a ajouté le porte-parole.

Robert Viennet avec AFP