Au terme du second des élections cantonales du 27 mars 2011, la gauche conforte ses positions avec 60 départements (contre 38 à droite). Elle conquiert quatre départements : le Jura, les Pyrénées Atlantiques, Mayotte, et reprend la majorité à La Réunion. Finalement, la Loire et la Savoie restent à droite.
L'UMP se console en arrachant le Val-d'Oise, fief de DSK. Ces départements vont élire leur nouveau président dans les semaines à venir.

Le Front national installe deux conseillers généraux, à Carpentras (Vaucluse) et Brignoles (Var).


Les AO des transports interurbains et scolaires


Pour rappel, ce sont les conseils généraux qui sont les autorités organisatrices des transports départements interurbains et du ramassage scolaire en autocar.
Pour ce dernier, le coût du transport est à la charge des familles et varie selon la commune et la distance domicile-établissement scolaire. Dans certains départements, le transport scolaire est gratuit (dans le Gard ou en Haute-Garonne, par exemple)

Les conseils généraux déléguent souvent en DSP l'exploitation des lignes scolaires et interurbaines à des transporteurs privés, PME ou groupes comme Veolia-Transdev, Keolis et maintenant la RATP (dans le cadre de la fusion entre Veolia et transdev, la Régie a hérité des réseaux de transport interurbains du Centre, de la Champagne et la Haute-Savoie - lire -).
Certains départements exploitent directement leurs transports publics en régie (dans les Landes, par exemple).

+ d'infos :




Nathalie Arensonas