Parmi les 31 projets déposés sur la plate-forme collaborative Auvermoov, quatre ont été retenus par le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC), à l’origine de cette initiative.
 
Celle-ci avait pour but de recueillir les bonnes idées visant à améliorer la mobilité des Clermontois. Pour cela, les candidats avaient le choix de concourir dans l’une des quatre catégories proposées : mobilité pour tous, mobilité et urbanisme, mobilité durable et bien-être et mobilité et services.  La remise des prix s’est déroulée le 14 janvier 2017 à Clermont-Ferrand.
 
Les lauréats sont …
 
La jeune pousse Handivalise propose de mettre en relation des personnes en situation de handicap – bénéficiaires du service Moovicité – avec un accompagnateur de confiance qui réalise le même trajet, le même jour et à la même heure. Ce service sera expérimenté avec une cinquantaine de personnes.
 
Zouzoucar a développé un concept de "BlaBlaCar des parents". L’idée consiste à créer un réseau de parents pour partager les trajets scolaires et extrascolaires de leurs enfants. Pour cela, la start-up a développé une application téléchargeable sur smartphone. Concrètement, elle a priorisé les 104 écoles élémentaires et collèges ainsi que plus de 1200 centres sportifs, de loisirs et associatifs.
 
Ecov a développé un concept destiné à faciliter, sécuriser et institutionnaliser la pratique du covoiturage de proximité. Ecov propose la mise en place de stations de covoiturage connectées, intégrées aux arrêts (tram et bus) du réseau T2C.
 
Mybus est une application gratuite proposant toutes les fonctionnalités d’une guide horaire, ainsi qu’un calculateur d’itinéraires et des informations en temps réel. Cette solution permet également d’acheter et d’utiliser ses titres de transport en version électronique sur son smartphone.
 
Lancement des innovations en septembre 2017
 
Ces innovations seront opérationnelles dés septembre 2017 car le SMTC veut aller vite. Dans le cadre de son projet "Mobilité 2016-2032", l’agglomération clermontoise souhaite réduire la part modale de la voiture (actuellement de 58%) et augmenter celle des transports publics, chiffrée à 7%.
 
Concrètement, il s’agira de porter le nombre de voyages réalisé par an et par habitant de 110 à 180 d’ici à 2032. Pour cela,
500 millions d'euros ont été budgétés afin de développer l’efficience et l’attractivité du réseau T2C.
 
Christine Cabiron