"Nous avons annoncé notre arrivée progressive aux États-Unis en proposant, dans un premier temps, des services de mobilité avec nos partenaires. Avec TravelCar aujourd’hui, nous écrivons le début de cette nouvelle étape outre-Atlantique", explique Grégoire Olivier, directeur des services de mobilité du Groupe PSA dans un communiqué.
 
Le service de locations de voitures entre particuliers aux aéroports, TravelCar (ex-TravelerCar), va ainsi s'implanter aux États-Unis à partir du 1er avril 2017. Un marché potentiel de 850 millions de passagers par an. La start-up française va démarrer son offre dans la Silicon Valley aux aéroports de Los Angeles (2e en taille) et San Francisco (7e).
 
Pour réussir son pari, l'entreprise fondée par Ahmed Mhiri s'appuie sur ses actionnaires. TravelCar vient ainsi de finaliser une levée de fonds de 15 millions d'euros grâce au soutien du groupe PSA et de la MAIF. L'opération s’inscrit dans le cadre du plan stratégique du groupe PSA baptisé "Push to pass", le constructeur français ayant l’ambition de devenir le fournisseur de mobilité préféré des clients à l’échelle mondiale.
 
"Une offre unique sur le marché américain", selon le communiqué du groupe PSA. Rappelons que TravelCar propose aux voyageurs qui se rendent en voiture à l'aéroport de leur offrir le parking en échange de leur accord pour louer leur véhicule (et une rémunération s'il est effectivement utilisé). Le locataire bénéficie d'un véhicule "environ 50% moins cher qu'un tarif de loueur traditionnel", assure le groupe PSA.
 
Créée en 2012, la start-up revendique, à ce jour, plus de 200 agences et 300 000 utilisateurs dans 10 pays européens.
 
Florence Guernalec