Le conseil d'administration du Stif prévoit, dans son budget 2017, une hausse de 34% des investissements par rapport à l’exécuté 2016, soit 1,624 milliard d'euros. Au titre des conventions qui doivent être signées en 2017, le montant d’engagements pluriannuels s'élève à presque 2,3 milliards sur le matériel roulant. Par ailleurs, 148 rames neuves ou rénovées seront livrées au cours de l’année 2017 contre 93 rames neuves ou rénovées de 2016.
 
En outre, le Stif va investir 151 millions d'euros en 2017 pour la qualité de service. Cela concerne l'amélioration de l'intermodalité autour des gares (stations Véligo et
création de places de parc relais) mais aussi la montée en puissance du smart Navigo. Le Stif va également investir 20 millions d'euros pour la sécurité des voyageurs via notamment l'équipement en caméras de vidéoprotection, le recrutement de 200 agents de sécurtié sur le réseau Optile et le déploiement de 20 équipes de cyno-détection.
 
Un renforcement de l'offre
 
De plus, le Stif va développer l’offre de transport à hauteur de 100 millions d'euros en année pleine dont 60 millions (en année pleine) pour le Grand Paris du Bus. La refonte du réseau prévoit notamment
un renfort et la création de lignes Express pour la grande couronne, un développement du transport à la demande (TAD) et un renforcement des 48 lignes Noctilien existantes. Les bus de nuit verront, ainsi, le temps d'attente divisé par deux sur certaines lignes, d'autres seront prolongées ou créées pour que le service nocturne corresponde au maximum à celui effectué en train durant la journée. Enfin, l'accent sera mis sur la sûreté avec la présence d'agents de sécurité et la régularité.
 
Le développement de l'offre de transport portera sur le tramway avec la mise en service au mois de juillet 2017 du
Tram 11 Express entre Epinay-sur-Seine et Le Bourget. L'offre sera également renforcée, en 2017, sur les itinéraires alternatifs des lignes du RER A et C lors de la fermeture d'été. En outre, la grille horaire de la ligne R sera améliorée grâce à l'arrivée des trains neufs.
 
Des recettes supplémentaires
 
Le budget 2017 est le premier qui inclut les nouvelles recettes prévues pour financer le passe Navigo à tarif unique. L'augmentation du versement transport devrait rapporter 200 millions d'euros par an environ en année pleine ; la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) 100 millions. Enfin, le Stif compte sur des recettes tarifaires supplémentaires liées à la lutte contre la fraude. Ainsi, les prévisions de recettes pour l’année 2017 incluent ces recettes nouvelles pour atteindre 6,347 milliards d’euros (hors recettes tarifaires).
 
Le Stif doit augmenter ses ressources de l’ordre de 3% par an pour financer la hausse tendancielle de ses coûts de fonctionnement. "Cela passe par une augmentation de la fréquentation payante sur le réseau, renforcée par des efforts sans précédents sur
la lutte contre la fraude, et par une hausse tarifaire", explique le Stif dans un communiqué. Son conseil d'administration a d'ores et déjà acté une augmentation du forfait Imagine R de 2,5% qui représentera une dépense supplémentaire de 8,10 euros par an pour l'abonné (scolaires, étudiants, apprentis), soit 342 euros par an. L'oppostion – du Front de gauche au PS en passant par EELV et les Radicaux de gauche – n'a pas manqué de critiquer cette hausse tarifaire.

Enfin, pour financer ses investissements, le Stif va poursuivre sa politique de diversification de ses sources de financement. L'autorité organisatrice envisage de recourir à des montages innovants alternatifs (financement obligataire, produits de titrisation, structure déconsolidante, crédit-bail, PPP, etc.).
 
F.G.