L'objectif est ambitieux : augmenter la fréquentation de 14% d'ici à la fin du contrat en décembre 2023 et permettre ainsi au réseau QUB de dépasser les 6 millions de voyages annuels. Pour se faire, la communauté d’agglomération Quimper Bretagne Occidentale, qui compte 100 000 habitants répartis sur 14 communes, a renouvelé la délégation de service public (DSP) à Keolis qui opère le réseau depuis trente ans.
 
Le nouveau contrat d’une durée de 6 ans et 9 mois, débutera le 1er avril 2017 et doit générer un chiffre d’affaires cumulé de 81 millions d’euros. Cette DSP porte sur la gestion et l’exploitation de la flotte de 53 véhicules urbains, majoritairement des bus fonctionnant au gaz naturel (GNV), dont 7 véhicules dédiés aux personnes à mobilité réduite, ainsi que sur le service de location de vélos électriques VéloQUB. De plus, 62 véhicules suburbains (autocars, minicars, monospaces) desservent les communes environnantes dont le Pays Glazik au nord de l’agglomération.
 
Le maillage du territoire a été repensé en tenant compte des différences de densité de population et des problématiques d’accès à certaines zones. Keolis adapte ainsi son offre aux communes excentrées, tout en augmentant la fréquence de passage sur les axes principaux. Concrètement, les bus desservant les deux axes majoritaires (soit plus de la moitié de la population de Quimper), passeront désormais toutes les 10 minutes (contre 12 minutes auparavant). Enfin, un projet de navette électrique en centre-ville de Quimper figure en option pour l’année 2018.
 
Keolis et Quimper Bretagne Occidentale travailleront à la mise en place d’un nouveau réseau d’ici à juillet 2018 afin de prendre en compte les évolutions urbaines du territoire. Enfin, l'agglomération va investir près de 5,3 millions d'euros sur la durée de la convention dans le renouvellement de bus et l'installation de priorité aux feux notamment.

F.G.