Après plusieurs années de croissance effrénée qui l’ont vu s’implanter dans 22 pays, BlaBlaCar a mis en pause son expansion géographique pour consolider ses positions et "se diversifier en explorant de nouveaux services", a indiqué lors d’une conférence de presse Nicolas Brusson, directeur général et cofondateur de BlaBlaCar.

Première concrétisation de cette politique de diversification, la location longue durée de voitures à destination de la "communauté BlaBlaCar". Une opération menée en partenariat avec un des leaders européens de la location longue durée, ALD Automotive, filiale de la Société générale, et le constructeur automobile Opel.

Des Ambassadeurs actifs

Une idée qui est née des échanges entre BlaBlaCar et ses 300.000 membres les plus actifs, les "Ambassadeurs", pour qui "le principal souci est lié au coût annuel de l’automobile et au processus d’achat trop complexe."

L’offre, proposée uniquement aux Ambassadeurs dans un premier temps, leur donne accès à une sélection d’une dizaine de voitures selon une formule comportant une location longue durée (quatre ans pour l’offre standard) à un prix "exceptionnel", l’entretien et l’assistance avec 20.000 kilomètres par an. Ainsi, pour une Opel Corsa il suffira de débourser 184 euros par mois pendant les quatre ans de location. Au terme du contrat, le véhicule sera repris par ALD Automotive.

Ces prix sont bien en dessous des prix du marché, explique Nicolas Brusson sans toutefois préciser le gain pour l'automobiliste. Cerise sur le gâteau, les ambassadeurs qui profiteront de cette offre, pourront bénéficier d’une réduction additionnelle de 20 euros sur leurs mensualités, tous les mois où ils covoitureront avec BlaBlaCar.

Diversification

Cette offre, disponible dès ce 5 avril 2017, pourra être étendue en cas de succès aux autres membres de la communauté BlaBlaCar dans les mois qui viennent, explique Nicolas Brusson qui a remplacé Frédéric Mazzella à la direction générale de BlaBlaCar en octobre 2016.

Pour le spécialiste du covoiturage, fortement concurrencé en 2016 par les autocars longue distance – qui auraient fait chuter d’un tiers le nombre d’utilisateurs actifs – cette diversification est "la première étape de la nouvelle stratégie d’innovation pour apporter toujours plus de valeur à nos membres".

C’est aussi un moyen de gagner un peu d'argent pour une Licorne (start-up valorisée à plus d'un milliard de dollars) qui n'est toujours pas rentable. En effet, BlaBlaCar recevra une commission sur chaque transaction.

Robert Viennet