Pour la première fois en France, un tramway traversera la frontière sans interruption de service pour l'usager. Ce sera le 29 avril 2017 à Strasbourg. Dès 4h30, les premières rames de tramway de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) relieront l'Eurométropole à la ville de Kehl. Et ce pendant toute la nuit de samedi à dimanche, à titre exceptionnel. Autre exception : l'accès à cette ligne sera totalement gratuit durant tout le week-end.
 
Tout au long de celui-ci, de nombreuses festivités seront organisées des deux côtés des rives du Rhin dans le cadre de l'événement "Tramfest". Au programme, concerts, spectacles d'art de la rue, jeux, restauration, visites guidées, expositions... 
 
Trois ans de travaux
 
L'extension de la ligne D du tram strasbourgeois a nécessité trois ans de travaux et la construction de deux ponts : le premier sur le bassin Vauban, le second sur le Rhin. L'objectif : améliorer les relations transfrontalières entre ces deux villes.
 
Il contribuera également à réduire le trafic routier dans ce secteur où chaque jour 36.000 véhicules (42.000 le samedi) sont enregistrés sur le pont de l'Europe. Il améliorera considérablement l'offre de transport public en réduisant le temps de parcours de 12 minutes par rapport à un déplacement en bus.
 
Ce tramway sera aussi et surtout la pierre angulaire du projet d'urbanisation des Deux rives dont le potentiel de constructibilité s'élève à 1,5 million de mètres carrés. "Nous créons les conditions favorables à l'émergence d'un nouveau bassin de vie et nous expérimentons un véritable laboratoire d'Europe à l'échelle locale", a déclaré à Strasbourg Magazine, Roland Ries, maire de Strasbourg.
 
Un bout de ligne de 2,7 km
 
Concrètement, ce prolongement se traduit par la construction de 2,7 kilomètres de voies et trois nouvelles stations : Citadelle, Starcoop et Port du Rhin. Coût de l'opération : 90 millions d'euros financés par l'Eurométropole de Strasbourg (67 millions) et par la ville de Kehl (23 millions).
 
Dans un premier temps, ce tramway transfrontalier s'arrêtera à la gare de Kehl à raison d'un tram toutes les 10 minutes. D'ici à 2019, cette ville devrait avoir achever l'extension de ce tronçon jusqu'à la mairie. Soit 1,2 kilomètre supplémentaires et deux nouvelles stations représentant un investissement de 38 millions d'euros supportés par Kehl.
 
Lors de la mise en service du premier tronçon, la fréquentation attendue à Strasbourg est estimée entre 11.500 et 25.000 personnes. Le potentiel à Kehl est pour sa part évalué entre 15.000 et 17.000 voyageurs.
 
Dans le cadre d'une convention d'exploitation signée le 18 avril 2017, la CTS s'est vu confier l'exploitation de cette ligne par TDK – la filiale technique de la ville de Kehl – jusqu'au 31 décembre 2020, correspondant à la date d'échéance de son contrat de concession, passé avec l'Eurométropole.
 
Pour opérer ce nouveau service, le transporteur strasbourgeois a fait l'acquisition de 12 rames de tramway fabriquées par Alstom qui serviront également à opérer les autres extensions de ce réseau.
 
Christine Cabiron
 
Retrouvez tous les détails du contrat d'exploitation qui lie la CTS à TDK
dans le numéro de mai de Transport public.